Accès direct au contenu

Handball

Handball - Euro 2018 : Comment les Françaises peuvent battre la Russie en finale

En finale de leur Euro, l’équipe de France féminine croise de nouveau le chemin de la Russie ce dimanche. Défi physique, force mentale, choix tactique… Voici tous les ingrédients à mettre pour battre les championnes olympiques en titre.

Être prête au combat

On ne joue jamais contre la Russie sans aller au combat. Car en plus d’avoir une solide maîtrise technique (individuelle et collective), les joueuses russes impriment systématiquement un défi physique à leurs adversaires. En attaque comme en défense, il y a toujours des verrous à faire sauter et sans hargne, motivation et envie de se battre, les Bleues se heurteront à un mur. Lors du match d’ouverture, les Françaises ont su montrer les dents mais il faudra ce supplément d’âme, qui a parfois manqué en finale des Jeux 2016, pour pouvoir l’emporter.

Gérer les temps forts russes

C’est ce qui a coûté la victoire aux Bleues lors du match d’ouverture (23-26). Après une exclusion temporaire, réduite à 6, les coéquipiers d’Alexandra Lacrabère ont pris deux buts, coup sur coup, dans des cages vides et sans pouvoir stopper un temps fort russe qui leur a permis de creuser l’écart et de ne plus être rejoint au score. Quand la Russie accélère, c’est là que ça fait mal. Solidaire derrière, radical en attaque : c’est l’unique solution pour contrer la machine russe quand elle est lancée.

Deux gardiennes de feu !

Si l’équipe de France parvient à atteindre la finale des Jeux Olympiques, être championne du monde et à se hisser en finale de leur Euro, c’est en partie grâce à leurs gardiennes. Amandine Leynaud et Laura Glauser sont sur un nuage... Impériales, elles devront sortir un nouveau GRAND match pour pouvoir faire rêver les Bleues. Aucun sans faute depuis le début de la compétition : il faut que ça continue !

Défendre et surprendre

L’équipe de France pourra espérer l’emporter avec une défense de fer mais aussi avec la libération de tous ses talents. Orlane Kanor en tête, les Bleues disposent d’armes de distraction massive pour aller percer la défense russe. En contre éclair, en tir de loin ou par n’importe quelle idée de génie qui pourra germer de la nouvelle génération tricolore : il faudra tout tenter et tout réussir. Si le bloc russe parait plus solide que le collectif tricolore, il n’est pas plus talentueux pour autant. L’étincelle de génie, la magie qui opère et tout un pays derrière pour pousser son équipe : ça, c’est de notre côté…

Allez les Bleues !

Articles liés