Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Le terrible constat de Ferrari

Après la décevante qualification de Monza, l'écurie de Maranello n'est pas surprise. Le directeur sportif de Ferrari cherche déjà des solutions pour le futur.

A Monza, Ferrari est à la maison. Avec le soutien incroyable des tifosi, le cheval rampant a toujours obtenu de bons résultats à domicile comme la victoire de Charles Leclerc l'an dernier. Cette année, le coronavirus a empêché les spectateurs de se masser à Monza. Empêchant surtout les tifosi d'assister à un triste spectacle. Après un début de saison difficile, cette séance s'annonçait difficile pour Ferrari. Et sur la piste, la réalité a été aussi terrible qu'annoncée. Charles Leclerc partira demain de la 13e place et Sebastian Vettel de la 17e position. C'est la première fois depuis 1962 qu'une Ferrari démarrera le GP de Monza d'aussi loin – depuis l'avant-dernière ligne.

« Il est temps de tourner des pages »

Après cette séance de qualification difficile, Laurent Mekies, directeur sportif de Ferrari, a réagi au micro de Sky Sports. « C'est difficile, on le savait, ce n'est pas une surprise. On ne se demande pas si cette qualification a été positive ou non. On sait que la situation est très compliquée, on l'a vu à Spa et on l'a vu ici. Notre objectif, c'est de trouver des solutions pour construire un futur qui nous sortira de là. Personne n'est satisfait d'où l'on est, on ne doit pas se concentrer sur la qualification d'aujourd'hui, mais sur comment en sortir. Nos difficultés sont sur visibles sur tellement de pistes différentes. Pour nous, il est temps de tourner des pages, de se concentrer sur l'avenir et de comprendre comment faire une voiture plus compétitive ».

Articles liés