Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Cette grande annonce sur l'avenir de Mick Schumacher !

En parallèle de sa saison chez Haas, Mick Schumacher sera pilote de réserve de Ferrari sur 11 courses la saison prochaine. Une porte d'entrée au sein de la Scuderia comme l'explique Mattia Binotto.

Membre de la Ferrari Driver AcademyMick Schumacher a fait ses débuts en Formule 1 cette saison au volant d'une modeste Haas. L'occasion de faire ses premiers pas dans la catégorie reine du sport automobile avant de gravir les échelons. Ferrari garde un œil sur lui et pourrait même lui offrir une porte d'entrée au sein de l'écurie. En effet, alors qu'Antonio Giovinazzi garde son statut de pilote réserve pour 2022, l'Italien ne pourra pas être présent sur tous les Grands Prix puisqu'il sera en parallèle engagé en Formule E. Par conséquent, comme le révèle Mattia Binotto, Mick Schumacher se verra confier le rôle de pilote réserve lorsqu'Antonio Giovinazzi ne sera pas là. Un bon moyen de préparer l'avenir en intégrant petit à petit le fils du septuple Champion du monde au sein de la Scuderia.

Mick Schumacher met un pied chez Ferrari

« Pour les 11 courses restantes, celles où Antonio ne sera pas là, Mick Schumacher sera pilote de réserve pour Ferrari. C’est une bonne chose car ce sera sa deuxième saison l’année prochaine. Je suis très heureux qu’il puisse faire partie de l’équipe en tant que pilote de réserve si cela est nécessaire... même si je ne l’espère pas ! Notre simulateur sera à sa disposition à Maranello, mais nous avons tout un programme. Il fait toujours partie de l’académie, cela fait partie de nos objectifs en permanence d’essayer de les développer en tant que pilotes. Encore une fois, l’objectif final est qu’ils prouvent qu’ils sont capables d’être pilotes Ferrari. Si vous vous débrouillez bien, il ne fait aucun doute que vous pouvez avoir des opportunités. Il a déjà une saison en F1, ce qui est important parce que je pense que Mick, tout au long de la saison, a bien progressé. Non seulement en termes de régularité mais aussi en termes de vitesse. Si je regarde les dernières courses, il était beaucoup plus proche des voitures qui le précédaient alors que Haas n’a pas vraiment développé la voiture. Cela prouve qu’il avait une bonne amélioration sur la vitesse elle-même », lance le patron de Ferrari dans des propos rapportés par Nextgen-auto.com.

Articles liés