Accès direct au contenu

Formule 1

Formule 1 : Ce témoignage fort sur la pénalité de Vettel au Canada !

Lors du Grand Prix du Canada, Sebastian Vettel a écopé d’une pénalité de cinq secondes, l’empêchant de remporter la course. Mais l’un des trois commissaires qui officiait dimanche dernier estime que le pilote Ferreri s’en sort bien.

Sebastian Vettel a connu un véritable ascenseur émotionnel ce dimanche au Canada. En franchissant en premier la ligne d’arrivée, l’Allemand pensait avoir décroché une victoire qui lui échappe depuis le début de la saison. Mais le pilote Ferrari a écopé d’une pénalité de cinq secondes en raison d’une manœuvre dangereuse après une sortie de piste pendant la course. C’est finalement Lewis Hamilton qui est donc sorti vainqueur du Grand Prix du Canada, au grand dam de Vettel, mais l’Allemand peut s’estimer heureux puisqu’il aurait pu recevoir une pénalité plus sévère selon Hans-Gerd Ennser, l’un des trois commissaires de la course.

« La peine de cinq secondes infligée est la moins sévère qui puisse être infligée »

« La peine de cinq secondes infligée à Sebastian Vettel est la moins sévère qui puisse être infligée pour une telle infraction. Cela aurait pu être une sanction encore plus sévère telle que 10 ou 20 secondes ou un stop and go », a confié Hans-Gerd Ennser, dans des propos relayés par F1 Only. Le commissaire explique également que Vettel n’a pas été sanctionné pour son comportement à l’issue du Grand Prix. « Nous avons été informés de ces incidents et nous avons pensé qu’il s’agissait d’actions faites sous le coup de l’émotion. En raison de la forte pression à laquelle Vettel était soumis, nous avons décidé de ne pas alourdir sa peine. »

Articles liés