Formule 1
F1 : Leclerc lance un énorme appel à Ferrari

La Formule 1 fait une pause ce mois-ci. En effet, la trêve estivale a débuté et c'est l'occasion pour Charles Leclerc de faire le point sur son début de saison. Alors que Max Verstappen prend le large au classement des pilotes, le Monégasque nourrit énormément de regrets sur sa première partie de saison, car il avait les moyens de mieux faire.

Le Grand Prix de Hongrie était la dernière course de F1 avant cette trêve estivale très attendue par les pilotes. Les écuries vont pouvoir travailler d'arrache-pied afin de revenir avec de meilleures intentions à la reprise à Spa. Parmi-elles, Ferrari et son pilote Charles Leclerc. Malgré une monoplace bien plus performante que Mercedes et capable de rivaliser avec la Red Bull de Max Verstappen, Charles Leclerc pointe qu'à la deuxième place du classement des pilotes. Des erreurs de stratégies et des fautes de pilotage ont empêché le pilote monégasque d'aborder la trêve estivale en tête. Une déception immense pour Charles Leclerc qui avait survolé le début de saison.

« Ça a été une première partie de saison avec pas mal de choses qui se passent »

Le Monégasque est revenu sur sa première partie de saison au début de cette trêve estivale. Il avoue avoir vécu des moments très forts. « Tout d’abord, c’était incroyable de voir que nous nous sommes enfin remis à nous battre pour la victoire. Que ce soit dans les hauts ou les bas, il n’y a pas eu de course sans émotions. C’était même extrêmement fort. C’est soit gagner, soit mener, puis des problèmes surviennent ou quoi que ce soit d’autre. Donc, ça a été une première partie de saison avec pas mal de choses qui se passent » a-t-il confié dans des propos relayés par NextgenAuto. Il regrette le déroulé des dernières courses.

« Les dernières courses ont été un peu difficiles »

Charles Leclerc est très déçu des derniers Grand Prix. Il déplore également le potentiel pas assez bien exploité de sa monoplace. « D’un autre côté, nous n’avons pas réussi à maximiser tout le potentiel que nous avions. Et ce n’est pas génial. Nous avons encore la deuxième partie de saison pour nous rattraper, j’espère, et je vais attaquer au maximum. Mais les dernières courses ont été un peu difficiles », regrette le pilote Ferrari. Cependant, il sait quoi faire pour sortir de cette mauvaise passe.

« Nous savons que nous devons travailler là-dessus »

« Disons que nous savons que nous devons travailler là-dessus. Nous voulons absolument tout faire pour nous améliorer dans chaque chose que nous faisons, et évidemment en regardant la première partie de cette saison, il y a eu des problèmes de stratégie, il y a eu quelques problèmes de fiabilité et il y a eu des erreurs de pilotage. Sur la fiabilité et la stratégie, nous travaillons extrêmement dur pour nous améliorer. Et après une erreur, nous suivons toujours exactement le même processus, qui consiste à essayer d’analyser d’où viennent les erreurs, pourquoi avons-nous pris la mauvaise décision à un certain point de la course, afin d’aller de l’avant. Dès qu’on comprend une erreur, alors on peut passer à autre chose » constate le Monégasque. Prochain rendez-vous à Spa, le samedi 28 août à l'occasion du Grand Prix de Belgique.

Articles liés