Formule 1
F1 : Les plus grandes remontées de l’histoire

Après le Grand Prix de Hongrie, Charles Leclerc a vu Max Verstappen prendre le large au classement des pilotes. Désormais, 80 points séparent les deux hommes à neuf courses de la fin de la saison. Une potentielle remontée semble donc compliquée pour le Monégasque au vu de l’écart important avec son rival. Mais il n’est pas impossible pour autant, puisque d’autres pilotes y sont parvenus par le passé.

Lors du Grand Prix de HongrieCharles Leclerc n’a pas été en mesure de réduire son écart avec Max Verstappen, bien au contraire. Victime d’une mauvaise stratégie de Ferrari, le Monégasque n’a pas pu faire mieux qu’une sixième position, tandis que son rival de chez Red Bull s’est imposé sur l’Hungaroring alors qu’il partait de la dixième place. Avec une nouvelle victoire en poche, le Néerlandais a pris le large dans la course au titre. Désormais, 80 points séparent Max Verstappen et Charles Leclerc à neuf courses de la fin de saison. Au vu de la forme du pilote de 24 ans et des performances de sa Red Bull, les chances de voir le Monégasque remonter au classement sont très minces. Mais elles existent tout de même. Et Charles Leclerc peut s’inspirer de certaines légendes qui ont réalisé des remontées spectaculaires en fin de saison.

Un sacre sur le fil pour Surtees

En effet, le pilote de Ferrari pourrait prendre exemple sur John Surtees. En 1964, la Formule 1 avait un système de points bien différent de celui qu’on connaît aujourd’hui. À cette époque, ils n’étaient départagés qu’entre trois pilotes. Le 1er empochait neuf points, le 2ème six et le 3ème quatre. À cinq courses de la fin cette année là, John Surtees a un retard de 20 longueurs avec le premier Graham Hill. Le Britannique devait donc employer les grands moyens s’il voulait être sacré champion du monde. Mais avec deux victoires lors des cinq derniers Grand Prix, John Surtees parviendra tout de même à dépasser son rival de chez BRM au classement général, avec seulement un point d’avance.

Räikkönen coiffe Hamilton et Alonso au poteau

En 2007, Kimi Räikkönen en a surpris plus d’un, y compris Lewis Hamilton. Leader du classement général pour sa première saison en Formule 1, le Britannique était tout proche de remporter son premier titre de champion du monde. Lewis Hamilton disposait à l’époque d’une avance assez confortable de 12 points avec Fernando Alonso et de 17 points avec Kimi Räikkönen à deux courses de la fin. Sa première couronne lui tendait les bras. Mais finalement, le pilote alors chez McLaren subira quelques problèmes techniques qui lui feront perdre sa place de leader. Au profit de Fernando Alonso ? Pas du tout. Pourtant troisième, Kimi Räikkönen coiffera tout le monde au poteau au volant de sa Ferrari en s’imposant lors des deux derniers Grand Prix pour décrocher son premier (et dernier) titre de sa carrière.

Vettel crée l’exploit pour son premier titre

En 2010, le scénario va en quelques sortes se répéter pour Fernando Alonso. Cette année-là, la Formule 1 modifie de nouveau son système de points en le faisant grimper à 25 pour le vainqueur. À deux courses de la fin, Fernando Alonso devance Sebastian Vettel de 25 longueurs après sa nouvelle victoire en Corée du Sud. Son avance est assez confortable et on n’imagine pas l’Allemand capable de rattraper l’Espagnol en si peu de temps. Mais pourtant, le pilote alors chez Red Bull va réaliser un véritable exploit. Sebastian Vettel s’imposera au Brésil pour revenir à seulement 10 points de Fernando Alonso. La dernière course de l’année s’annonce décisive et sous pression. Mais à Abu Dhabi, l’Espagnol - chez Ferrari cette année là - lâchera prise en terminant à la septième place. Sebastian Vettel, lui, décrochera une nouvelle victoire et par la même occasion le premier de ses quatre titres de champion du monde.

Une lutte acharnée entre Rosberg et Hamilton

L’équipe Mercedes a elle aussi eu son lot de rebondissements. Avec l’entrée en vigueur d’une nouvelle réglementation en 2014, l’écurie allemande se retrouve rapidement à se battre pour les premières places. C’est alors que Lewis Hamilton et Nico Rosberg s’adonneront à une lutte sans pitié pour le titre de champion du monde. Mais à sept courses de la fin, le Britannique a un retard de 29 points sur son coéquipier allemand. Nico Rosberg, de son côté, semble être en parfaite maitrise de sa fin de saison. L’affaire est donc compliquée pour Lewis Hamilton. Mais finalement, le champion du monde 2008 profitera d’un problème technique sur la voiture de Nico Rosberg. Lors des sept derniers Grand Prix, Lewis Hamilton décrochera six victoires lui permettant ainsi de prendre le dessus sur son coéquipier et rival de chez Mercedes et d’obtenir la deuxième de ses sept couronnes. Avec 80 points de retard sur Max Verstappen cette année, Charles Leclerc est assurément en mauvaise posture dans la course au titre. Mais au vu des remontées auxquelles on a pu assister en Formule 1 à travers les années, tout est encore possible pour le Monégasque. Reste maintenant à voir s’il sera épargné par les problèmes techniques, qui l’ont énormément freiné cette saison.

Articles liés