Accès direct au contenu

Foot - Mercato - RC Lens

Mercato - RC Lens : Ce qui sauverait le RC Lens cette saison

Interdit de recrutement, le RC Lens attendrait toujours l’argent de l’actionnaire azéri, Hafiz Mammadov. Alors que le virement des fonds tarde à s’effectuer, Gervais Martel a assuré qu’il existait d’autres solutions.

Dans l’attente des 4 millions d’euros promis par Hafiz Mammadov, le RC Lens est actuellement bloqué par la DNCG. Le club nordiste est notamment privé de recrutement, ce qui pourrait lui être préjudiciable lors de cette saison. Néanmoins dans une interview accordée à L’Equipe, Gervais Martel a assuré que l’argent n’était pas du tout un problème.

« NOUS AVONS UNE GARANTIE BANCAIRE »

Depuis de nombreux jours, Hafiz Mammadov a complétement disparu de la circulation et n’a toujours pas versé l’argent demandé par la DNCG. Dans cette situation, le RC Lens pourrait alors risqué un dépôt de bilan, mais Gervais Martel a assuré avoir des garanties financières : « « Nous avons une garantie bancaire « de première demande » de la Bank of Azerbaïdjan, dont Hafiz Mammadov n'est plus actionnaire. En cas de défaut de paiement, les fonds seront versés dans les cinq jours, comme le veulent les règles internationales. S'il envoie ces 4 M C, nous ne lèverons pas cette garantie. On peut aussi trouver d'autres solutions (…) La solution viendra d'Azerbaïdjan. Et, j'espère, d'Hafiz Mammadov. Je ne peux pas donner de date, au risque que mes propos me reviennent en boomerang ».

« ÇA SE RÉGLERA AU TRIBUNAL »

Il y a quelques semaines, le président de la DNCG avait émis quelques doutes concernant le futur du RC Lens. Richard Olivier pensait ainsi : « Ça fait longtemps qu'on attend. Autant dire que M. Mammadov ne peut pas payer. Ce que j'ai dit, c'est que sans apport externe, le club ne pourrait pas continuer comme ça. Aujourd'hui, je le pense toujours, mais peut-être que je me trompe (…) Il faut inévitablement que quelqu'un apporte tout ou partie de cette somme. Si l'argent n'arrive pas, ce ne sera pas chez moi que ça se passera. Il n'y aura tout simplement plus de cash pour payer les joueurs et les employés, et ça se réglera au tribunal. Attention, je ne le souhaite pas ! »

Articles liés