Accès direct au contenu

Foot - Mercato - PSG

Mercato - PSG : Nasser, Leonardo, Mancini… L’avenir de Blanc déjà scellé ?

Arrivé en 2013 à la tête du PSG, Laurent Blanc est sous contrat jusqu’en juin 2016 à Paris. Mais peut-il vraiment aller au bout de son contrat ? Son avenir n’est-il pas déjà scellé ?

Le PSG réalise un début de saison moyen en Ligue 1. Très moyen. Grand favori à sa propre succession, Paris a déjà laissé beaucoup de points en route. Il ne faut plus traîner. L’OM compte déjà sept points d’avance sur le PSG. Six nuls en neuf journées, c’est beaucoup trop pour une équipe qui a les joueurs et les qualités pour largement dominer le championnat de France. L’entraîneur, Laurent Blanc, est forcément au centre des critiques. Le technicien n’a pas le droit à l’erreur lors des prochains matchs…

Mercato - PSG : Les 3 raisons de miser sur Lacazette

UNE DEUXIÈME SAISON BIEN DÉLICATE

Arrivé au PSG en 2013, Laurent Blanc n’était pas le premier choix du président, Nasser Al-Khelaïfi. Mais il a rapidement fait taire les sceptiques. La saison dernière, Blanc a trouvé, très vite, une organisation, un onze type. Le PSG jouait bien, le PSG impressionnait. Depuis la fin de la saison dernière, tout est plus difficile. Ce qui était reproché, au tout début, à Laurent Blanc, resurgit. Son manque d’autorité, son manque d’aura, sa difficulté à gérer des stars…

UN CONTRAT JUSQU’EN 2016 MAIS…

Aujourd’hui, le technicien est forcément fragilisé. Pierre Ménès résumait la situation dans Direct Matin : « La marge de manœuvre de Blanc est très limitée, voire nulle. Il est dans une compétition d’endurance. À chaque accroc, il sera en première ligne. À chaque succès, il retournera dans l’ombre, spectateur du triomphe de ses joueurs ». Blanc n’est pas vu, par sa direction, comme l’homme de la situation. Les noms de Leonardo, de Roberto Mancini, circulent de plus en plus. Actuellement, Blanc peut seulement gagner du temps. Mais difficile de l’imaginer toujours coach du PSG la saison prochaine…

Articles liés