Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OM

Mercato - OM : Pierre Ménès dresse un terrible constat sur la situation de l’OM !

Dans une vidéo publiée sur Yahoo Sports, Pierre Ménès a commenté l’interview de Jacques-Henri Eyraud accordée à L’Équipe, et le consultant du CFC ne cache pas son inquiétude sur l’état du club phocéen.

Alors que l’Olympique de Marseille se montre très discret depuis l’ouverture du mercato estival, faute d’un budget conséquent, Jacques-Henri Eyraud s’est longuement livré dans les colonnes de L’Equipe ce mercredi et a demandé la clémence des supporters olympiens pour la suite de l’ère McCourt, alors que la saison dernière a viré à la catastrophe pour l’OM. Un message peu rassurant aux yeux de Pierre Ménès, qui estime que les prochains mois s’annoncent très difficiles.

« Le tableau n’est pas reluisant et la suite s’annonce délicate, pénible, voire douloureuse »

« Alors là, je me suis mis à la place des supporters de l’OM : "Bonjour la déprime". En même temps, est-ce qu’on peut reprocher au président de l’OM de dire la vérité aux supporters ? Oui les temps sont durs, oui il faut faire des économies, oui les salaires donnés ont été trop hauts et oui, le recrutement va être certainement décevant pour beaucoup d’entre eux mais il faut en passer par là. Peut-être qu’avec Villas-Boas, peut-être avec des joueurs plus mobilisés que l’année dernière, je pense à Payet, à Luiz Gustavo, peut-être que ça ira mieux, on ne sait pas. De toute façon, il faut bien se raccrocher à une forme d’espoir, quel qu’il soit parce que la situation est tristouille mais ce n’est pas une surprise. Voilà, Frank McCourt ce n’est pas Pinault, ce n’est pas le Qatar, ce n’est pas le Russe de Monaco, Frank McCourt c’est Frank McCourt. Il a fait une très très belle opération, enfin, il y a eu une très très belle opération immobilière en jeu dans le dossier. Il sera d’ailleurs intéressant de voir ce que le président de l’OM fera de son club une fois que tout ça sera réalisé mais c’est vrai que sportivement, on peut s’attendre à des semaines compliquées pour le club marseillais parce qu’il n’y a plus de sous, alors évidemment le message passe mal auprès des supporters. (…) C’est sûr qu’au moment où on se parle, le tableau n’est pas reluisant et la suite s’annonce délicate, pénible, voire douloureuse », explique Pierre Ménès dans une vidéo publiée sur Yahoo Sports.

Articles liés