Accès direct au contenu

Foot - Mercato - OL

Mercato - OL/OM/ASSE : « Gomis ? Dire que les Verts ont failli le récupérer… »

Bafétimbi Gomis, OL

Alors que Bafétimbi Gomis était indésirable en début de saison à l’OL, Denis Balbir a souhaité pointer du doigt la gestion du dossier par les dirigeants lyonnais.

Buteur mercredi soir lors de la qualification de l’OL contre Troyes pour la finale de la Coupe de la Ligue, Bafétimbi Gomis réalise une excellente saison malgré un statut d’indésirable cet été. Denis Balbir est revenu sur son blog sur la situation du buteur français. « Certains bannis s'en sortent plutôt bien et c'est le cas aussi tout près de Lyon, du défenseur des Verts, Bayal Sall, ancien lofteur devenu incontournable en défense. Bafétimbi Gomis a marqué depuis la demie finale face à Troyes 88 buts sous le maillot lyonnais, son 15ème but de la saison. Au-delà de son efficacité indéniable et de son sens du but, Gomis a toujours été un être attachant. »

« COMMENT LYON A PU PRENDRE LE RISQUE DE LE LAISSER FILER »

« Dire que les Verts ont failli le récupérer si ils s'étaient qualifiés en Europaleague, mais ce ne fut pas le cas...On se demande comment Lyon, au vu du rendement de son attaquant a pu prendre le risque de laisser filer ce compétiteur qui si il a du déchet, a toujours eu le mérite d'y croire et d'arriver au sommet de son art, a indiqué Denis Balbir. Du coup, Gomis en fin de contrat prend son temps. Le temps de réfléchir à son futur destin. Rester à Lyon, partir à l'étranger? A Marseille? Lyon a pris un gros risque en se dévoilant au grand jour dans sa stratégie par rapport à lui. »

« AVANT PEUT ÊTRE DE SE PENCHER SUR LE BERCEAU DE L’OM »

« Penser que Gomis n'était plus si performant que cela, le mettre de côté, puis ne plus avoir le choix que de le repositionner dans le onze de départ pour qu'avec hauteur et professionnalisme, Gomis réussisse à répondre, là où il le fallait, sur le terrain, alors que dans les coulisses il subissait sans mot dire. Gomis est un sage, garant de l'état d'esprit d'un club dont la seule priorité est de haïr la défaite et de jouer à fond les quatre compétitions dans lesquelles le club, seul club français, est engagé, a-t-il ajouté. Un attaquant reconnaissant, conscient qu'il a la chance de jouer dans un grand club français, et qui aime un club qui s'apprêtait à le châtier... avant peut être de se pencher sur le berceau de l'OM tout proche de là où il a grandi, la Seyne sur Mer. Cela fera 29 ans le 6 août prochain... »

Articles liés