Accès direct au contenu

Foot - Mercato - LOSC

Mercato - LOSC/OM : Jordan Ayew évoque ses envies de départ et part au clash !

Courtisé par Aston Villa, qui aurait offert près de 12M€ à Lorient, Jordan Ayew est particulièrement remonté envers ses dirigeants, qui ont refusé l’offre.

Très courtisé cet été, Jordan Ayew ne devrait visiblement pas porter le maillot de Lorient la saison prochaine. L’ancien de l’Olympique de Marseille, dans le viseur de LOSC et de plusieurs clubs anglais, serait déterminé à partir après les dernières spéculations autour de son avenir. Le club d’Aston Villa aurait en effet proposé près de 12M€ pour s’attacher les services de l’attaquant, mais les Merlus ont refusé, ce qui a particulièrement énervé le joueur.

« INCROYABLE CE QU’ON ME FAIT ! »

« C'est incompréhensible » s'est emporté Jordan Ayew après avoir rencontré les dirigeants de Lorient, comme rapporté par l’Équipe. « On disait que je pouvais partir pour 10 ou 12 millions, mais voilà qu'ils demandent 10 millions, mais en livres, plus deux millions de livres de bonus, ce qui fait environ 17 millions d'euros ! C'est du n'importe quoi ! Cette réunion s'est très mal terminée,. Je me suis vraiment énervé, mais c'est incroyable ce qu'on me fait ! Ils me parlent d'Amavi qui a été acheté tant de millions par Aston Villa (14), mais je ne suis pas Amavi. On est deux joueurs différents et deux dossiers différents. Us se disent que les clubs anglais n'ont qu'à payer, car ils ont de l'argent ».

« DANS MA TÊTE, JE SUIS PARTI »

Le joueur se serait déjà envolé pour l’Angleterre, afin de rallier Aston Villa coûte que coûte. « C'est fini pour moi, ils m'ont acheté à 5 millions et ils me bloquent. Aujourd'hui, je suis à Birmingham, je suis en route pour Aston Villa. Rien ne me fera changer d'avis » a assuré Jordan Ayew. « Je leur ai dit : « Mais pourquoi vous voulez me retenir à ce point ? » Je n'oublie pas que, l'an passé, j'avais joué sans aucune préparation et j'avais été pas mal critiqué au début de la saison, mais personne au club ne m'avait défendu... Il me revenait des bruits de gens du staff qui disaient : C'est le président qui l'a acheté... En plus, toute ma famille veut aller en Angleterre, c'est le bon moment, ma femme parle anglais. C'est terminé pour moi. C'est vrai que j'ai un contrat, mais j'ai fait une belle année, ils font une belle plus-value et vous ne pouvez pas changer les règles du jeu comme ça. Je peux partir pour une somme, et si c'est Aston Villa, on en veut plus. Dans ma tête, de toute façon, je suis parti ».

Articles liés