Accès direct au contenu

Foot - Mercato - Barcelone

Mercato - Barcelone : Jean-Michaël Seri revient sur son transfert avorté au Barça !

Jean-Michaël Seri aurait pu rejoindre le FC Barcelone l'été dernier, mais l’affaire a capoté au dernier moment. Le joueur de l'OGC Nice est revenu sur ce feuilleton.

Jean-Michaël Seria tourné la page. Lors du dernier mercato estival, l’international ivoirien était à deux doigts de rejoindre le FC Barcelone. Mais le club catalan a finalement changé d’avis au dernier moment. Lors d’un entretien accordé à France Football, le milieu de terrain niçois est revenu sur cet épisode.

«J’ai toujours rêvé de Barcelone, mais le message du Barça a été clair»

« Mon transfert avorté à Barcelone ? Je n’ai pas trop envie de revenir là-dessus. Il y a eu une période compliquée quand j’étais en sélection. La fin du mercato est arrivée quand j’étais au Gabon (ndlr : la Côte d’Ivoire a gagné là-bas 0-3, le 2 septembre). Je me suis reconcentré avant le match à Abidjan et, à mon retour à Nice, j’avais mis ça de côté. Pour moi, c’était oublié, on passait à autre chose, au match contre Monaco (victoire 1-0, le 9 septembre). Ça m’a touché, mais j’ai pris ce moment avec du recul. Je me suis remis sur ce que je sais faire, jouer au football. Il n’y avait pas d’autre solution, ni de meilleure, que de replonger dans le football. Rester à ressasser n’aurait servi à rien. Je reconnais que ça n’a pas été simple. Mais aujourd’hui, il n’y a plus aucune trace dans ma tête de tout cela. Je pense à l’avenir, je ne ressasse pas le passé. Il y a beaucoup de belles choses à faire ici. Même si c’est Barcelone, je ne veux pas être un joueur qu’on prend par défaut. Je sais de quoi je suis capable sur un terrain, je crois démontrer quelques qualités. Donc, si on me choisit, je veux que ce soit un choix entier, que je sois une priorité, pas un joueur de complément. C’est pour cela que je me suis remis tout de suite la tête au foot. J’ai beaucoup rêvé de Barcelone, mais le message du Barça a été clair. Beaucoup de joueurs auraient mis davantage de temps pour passer à la suite. Certains auraient peut-être parlé dans les médias. Pour moi, un joueur parle sur le terrain, pas dans les médias. Ceux qui parlent beaucoup sont des joueurs moyens, qui ont besoin de se faire connaître. Je me suis répété que, d’un côté, il y avait un club où je n’étais pas la priorité, et de l’autre un club qui m’aime. Ç’aurait été idiot de bouder parce qu’un club ne t’a pas pris au lieu de donner à celui qui t’aime », a-t-il développé.

Articles liés