Accès direct au contenu

Foot - PSG

PSG - Polémique : Al-Khelaïfi au cœur d’un nouveau scandale à cause de Javier Pastore ?

Mediapart et le Guardian ont révélé de nouveaux documents ce lundi qui accablent une fois encore Nasser Al-Khelaïfi, président du PSG. Cette fois-ci, c’est le transfert de Javier Pastore qui est visé. Explications

Président du PSG depuis l’arrivée des Qataris dans la capitale en 2011, Nasser Al-Khelaïfi a joué un rôle majeur dans le recrutement du club parisien depuis cette date. Quelques semaines après la venue de nouveaux investisseurs au PSG, les supporters rouge et bleu ont vu débarquer dans leur club Javier Pastore, première véritable star du PSG version QSI. L’international argentin, recruté pour 42M€, fait désormais partie de l’histoire ancienne à la suite de son départ pour l’AS Roma l’été dernier, mais son transfert pourrait bien placer Nasser Al-Khelaïfi dans une situation inconfortable.

Des irrégularités dans le dossier Pastore ?

Alors que le président du PSG a été mis en examen en mai dernier pour « corruption active » dans le cadre de l’attribution des Championnats du monde d'athlétisme par le Qatar, une nouvelle affaire pourrait venir bousculer le Qatari. Dans des documents publiés ce lundi par Mediapart et le Guardian, on apprend que le transfert de Javier Pastore n’aurait pas été effectué dans les règles. D’après les deux médias, Nasser Al-Khelaïfi aurait demandé le versement d’une commission à Marcelo Simonian, agent du milieu de terrain. Si cette information s’avérait exacte, cela irait à l’encontre du règlement de la FIFA. Comme le dispose l’article 7 du règlement de la fédération internationale, « tout paiement pour les services d'un intermédiaire doit être exclusivement effectué par le client de l'intermédiaire en faveur dudit intermédiaire ». Mediapart et le Guardian révèlent même un email envoyé par le président du PSG au prince héritier Tamim al-Thani le 28 août 2011, quelques semaines après l’arrivée du numéro 27 dans la capitale, avec en pièce jointe un texte manuscrit précisant que le paiement de la commission de Pastore aurait bel et bien été versé par le patron du PSG, et non par le club. « Suite aux instructions communiquées oralement par Son Altesse le cheikh Tamim bin Hamad al-Thani, héritier du trône, que Dieu le préserve, à propos du paiement de la commission due à l’agent chargé du joueur Javier Pastore d’un montant de 2 millions d’euros, en échange de son transfert du club de Palerme au Paris Saint-Germain, auquel s’ajoutent les frais d’Oryx QSI, d’un montant de 200 000 dollars américains », aurait ainsi envoyé le président qatari. Une action qui enfreindrait également la loi française, stipulant que seuls les joueurs et les clubs sont autorisés à régler des commissions aux agents. Les différentes parties impliquées ont démenti ces révélations, mais cela ne devrait pas arranger la situation de Nasser Al-Khelaïfi.

Articles liés