PSG : Il vend la mèche, le Qatar prépare un projet fou
Arthur Montagne -
Journaliste
Affamé de sport, il a grandi au son des moteurs de Formule 1 et des exploits de Ronaldinho. Aujourd’hui, diplomé d'un Master de journalisme de sport, il ne rate plus un Grand Prix de F1 ni un match du PSG, ses deux passions et spécialités

Actionnaire minoritaire du PSG le fonds Arctos, qui possède 12,5% des parts du capital du club de la capitale, a notamment investi afin de poursuivre le développement de la marque. L'objectif est notamment de trouver une solution pour le stade alors que la Mairie de Paris refuse de vendre le Parc des Princes. Alastair Seaman, directeur général d'Arctos, confirme d'ailleurs l'idée de la construction d'une nouvelle enceinte.

Il y a quelques mois, QSI a accepté d'ouvrir son capital en cédant 12,5% de ses parts au PSG au fonds d'investissement Arctos qui souhaite poursuivre à développer la marque du club de la capitale, notamment en devenant propriétaire de son stade. Et alors que la Mairie de Paris campe sur ses positions pour le Parc des PrincesAlastair Seaman, directeur général d'Arctos, confirme que l'objectif du PSG est désormais de construire son propre stade hors de Paris.

Arctos confirme pour la création d'un nouveau stade

« Il existe une forte possibilité de voir le PSG développer un nouveau stade moderne en banlieue. C'est en cours, on y travaille avec eux », révèle-t-il lors d'un colloque organisé par le Financial Time, avant d'en rajouter une couche.

«Ce projet peut régler le problème»

« Il y a trop de demandes insatisfaites aujourd'hui et ce projet peut régler le problème. C'est simple, en fait : il y a un seul club dans une ville comme Paris, qui est une des plus visitées au monde. Cela a permis que leur marque devienne plus grande que le Championnat local. Très peu de clubs sont capables de réaliser cela », ajoute Alastair Seaman.

Articles liés