PSG : En pleine polémique, Galtier pousse un coup de gueule
Arthur Montagne

En quelques heures, les propos de Christophe Galtier ont pris une ampleur impressionnante. L'ironie de l'entraîneur du PSG en réponse à l'invitation du directeur des TGV-intercités, Alain Krakovitch, est très mal passée et face à la polémique suscitée, le coach parisien est sorti du silence, n'hésitant à s'agacer face à certains commentaires.

Ce week-end, le PSG s'est retrouvé au coeur d'une nouvelle polémique. En effet, alors que le club de la capitale s'est déplacé en avion pour se rendre à Nantes, le directeur des TGV-intercités, Alain Krakovitch, a invité les Parisiens à privilégier le train pour les déplacements courts. Evidemment, ils sont nombreux à avoir surfé sur cette situation pour critiquer l'attitude du PSG, et Christophe Galtier a été interrogé en conférence de presse lundi sur cette polémique. Mais sa réponse, au lieu de calmer tout le monde, n'a fait qu'envenimer les choses. Il faut dire que l'entraîneur parisien n'avait pas hésité à manier l'ironie. « Je me doutais qu'on allait avoir cette question-là. Ce matin, on a parlé avec la société qui organise les déplacements et on va voir si on ne peut pas se déplacer en char à voile », lâchait Galtier devant les médias. Une blague qui a suscité un énorme tollé repris par de nombreuses personnalités politiques, y compris au sein du gouvernement.

«J’ai entendu qu’on était hors sol, c’est faux»

Bien conscient d'être au coeur d'une tempête médiatique, Christophe Galtier a tenu à mettre les choses mardi soir après la victoire contre la Juventus (2-1). « Ce n’était pas le moment de faire ces propos. Je le regrette. C’était une blague de mauvaise qualité, pas au bon moment. Je suis concerné par les problèmes de climat, les problèmes de notre planète. Je sais la responsabilité que nous avons. J’ai entendu qu’on était hors sol, c’est faux. On est lucide. Cette blague arrive au mauvais moment, elle est de mauvais goût », lance-t-il au micro de Canal+ avant de poursuivre.

«On est conscient des enjeux climatiques»

« Je le regrette, mais de là à en faire une polémique et nous faire passer pour ce que nous ne sommes pas, j’ai des joueurs qui font attention au climat. On leur reproche beaucoup de choses, mais j’ai des joueurs sérieux. On fait attention, on se déplace à Lille, on a fait 2h45 de bus dans la journée, au retour 2h45 de bus. On est conscient des enjeux climatiques. Je finis par ça, je le regrette, mais je crois qu’en France, ce n’est plus possible de faire de l’humour. Ma blague n’était pas top et je l’ai su rapidement en rentrant à la maison », ajoute l'entraîneur du PSG.

«Je n’ai pas à présenter mes excuses pour cette blague de mauvais goût»

Un peu plus tard dans la soirée, Christophe Galtier s'est également présenté en conférence de presse, et avant même la première question d'un journaliste, il a immédiatement pris la parole au sujet de cette polémique. « Avant de répondre à vos questions, je vais bien évidemment vous parler de ma blague de mauvais goût d’hier. Même si j’adore faire de l’humour, je me suis rendu compte que c’était une blague de mauvais goût sur un sujet très sensible. Vu les proportions que cela a pris, je veux dire qu’ici au PSG, nous ne sommes pas hors sol. Les joueurs, le staff, tout le monde fait très attention aux problèmes liés au climat. En aucun cas, nous faisons n’importe quoi. J’ai entendu beaucoup de choses depuis hier et aujourd’hui, même si j’ai essaye de rester concentré sur le match. Je n’ai pas à présenter mes excuses pour cette blague de mauvais goût. Mais croyez-moi, au club, nous sommes tous concernés par ce sujet », assure l'entraîneur du PSG. Reste désormais à savoir si cela sera suffisant pour calmer la situation.

Articles liés