Accès direct au contenu

CHANGEMENT DE DIMENSION

PSG : les écarts de salaires, un nouveau problème ?

PSG

Ce n’est pas encore fait, mais ça ne saurait tarder. Zlatan Ibrahimovic doit s’engager dans les prochaines heures avec le PSG, moyennant un salaire brut annuel de 16,2 millions d’euros. Un salaire quatre fois supérieur, en moyenne, à celui de ses coéquipiers. De quoi créer des tensions dans le vestiaire ?

C’est devenu une habitude, mais depuis l’arrivée des Qataris à sa tête, en juin 2011, le PSG ne cesse d’affoler tous les compteurs en France. Samedi, avec l’officialisation de son transfert estimé à 49 millions d’euros (bonus compris), Thiago Silva est devenu le joueur le plus cher de l’histoire de la Ligue 1, dépassant Javier Pastore et les 42 millions dépensés par le PSG en août dernier. Arrivé hier soir à Paris, qui sera présenté à 16h, Zlatan Ibrahimovic va, lui, devenir le joueur le mieux payé de l’histoire de la Ligue 1 avec des émoluments atteignant 16,2 millions d’euros bruts par an. Du jamais-vu dans l’Hexagone, voire même, tout simplement, sur la planète foot. Avec ce salaire hors-norme, l’ancien attaquant du Milan AC va devenir le deuxième joueur le mieux payé au monde, derrière Samuel Eto’o (20,5M€ par an) et devant Wayne Rooney et Yaya Touré (13,8M€).

Ibrahimovic va gagner 13,5 fois plus que Jallet !
En quelques jours, même si les dirigeants parisiens n’ont officialisé aucun chiffre concernant Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva, la grille salariale du PSG a complètement été bouleversée, atteignant des valeurs impensables il y a encore quelques temps. Jusqu’à l’arrivée des deux joueurs du Milan AC, Maxwell et Thiago Motta étaient les mieux payés de l’effectif avec 4,5 millions d’euros bruts. Ils gagneraient aujourd’hui, selon les chiffres évoqués par Le Parisien, deux fois moins que Thiago Silva (9M€ brut) et… quatre fois moins que Zlatan Ibrahimovic (16,2M€). En général, Thiago Silva devrait toucher deux fois plus que tous ses coéquipiers, Ibrahimovic quatre fois plus. Pis, Christophe Jallet, qui devrait être le capitaine du PSG cette saison, devrait toucher, avec 1,2 million annuel, 13,5 fois moins que le Suédois (!).

Bravo : « C’est encourageant »
L’euphorie passée, se pose désormais la question de l’équité et d’une éventuelle guerre des égos. Même si Zlatan Ibrahimovic et Thiago Silva font figure d’épouvantail dans l’effectif, comment vont réagir leurs coéquipiers ? Comment des Jérémy Ménez (3,4M€) ou Nenê (4M€) vont accepter un tel différentiel de salaires ? Comment Christophe Jallet, qui touche 13,5 fois moins qu’Ibrahimovic, pourra-t-il avoir de l’autorité sur son futur compère ? Dans les grands clubs, c’est une habitude. Mais au PSG, c’est une donnée nouvelle. Ces interrogations, Carlo Ancelotti et Leonardo devront en tout cas les prendre en considération. Pour notre consultant Daniel Bravo, ancien joueur du PSG et de Carlo Ancelotti à Parme, cela ne devrait toutefois pas être un problème. « Non, je ne pense pas, ceux qui gagnent peu doivent se dire que ça peut leur permettre de faire le grand saut. Au contraire, c’est encourageant. S’ils font une ou deux belles saisons, ils vont eux aussi pouvoir être augmentés. Puis ils sont très contents d’avoir Ibrahimovic dans leur effectif, explique-t-il. Il faut changer d’état d’esprit en France par rapport aux salaires. Si les Qataris le font, c’est qu’ils le peuvent. C’est positif pour la Ligue 1. On va voir des Ibrahimovic, des Lavezzi, des Thiago Silva, aussi des Salomon Kalou à Lille. Ça me plaît. Et puis, s’ils ne le gagnent pas là, ils le gagneraient ailleurs. »