Accès direct au contenu

Chouchou

PSG : Leonardo fait des faveurs à Pastore !

Devenu le joueur plus cher de l'histoire de la Ligue 1 et star incontesté à Paris, Javier Pastore bénéficie de nombreux passe-droits au PSG. Et Antoine Kombouaré n'a quasiment pas son mot à dire...

En signant au PSG cet été contre 42 millions d’euros, Javier Pastore est entré de manière irrémédiable dans l’histoire de la Ligue 1. Bien même avant de faire ses premiers pas sur les terrains. Il est, et restera, pour quelques années au moins, le joueur le plus cher de l’histoire du championnat de France. Un statut qui fait de lui, à seulement 22 ans, la star incontestée de l’Hexagone. Après deux premiers mois prometteurs, l’Argentin vit pourtant une période pour le moins compliquée. Sur les sept dernières journées de L1, « El Flaco » n’a inscrit qu’un but, contre Lyon le 2 octobre dernier. Auparavant, sur ses sept premières rencontres en France, il en avait marqué… cinq. C’est dire la méforme actuelle du joyau argentin. Sera-t-il encore titulaire ce soir à Sochaux (19h) ? Selon toute vraisemblance, oui.

Pastore bénéficie de nombreux passe-droits

Même au fond du trou, « Javi » a démarré toutes les rencontres de Ligue 1 dans la peau d’un titulaire depuis ses premiers pas mi-août contre Valenciennes. Il faut dire que la pépite, qui émarge à 350 000 euros brut par mois, jouit d’une confiance inébranlable auprès de Leonardo, le directeur sportif, qui a tout fait pour le recruter l’été dernier. Le Brésilien n’hésite d’ailleurs pas à mettre la pression sur Antoine Kombouaré pour le titulariser. C’est qu’à Paris, Pastore, figure de proue du projet des Qataris, est bichonné de partout. Comme l’indique L’Equipe ce samedi, Javier Pastore est certes très apprécié dans le groupe, malgré ses récentes déclarations dans So Foot, mais il est perçu comme le relais privilégié de Leonardo. Il lui est par exemple arrivé de discuter avec le directeur sportif brésilien, pendant que les autres portaient les buts durant les entraînements. Quand il saute son tour sur le banc de musculation en début de saison ou s’en va sous la douche au lieu de s’étirer, personne ne dit rien non plus. Mais ses coéquipiers l’ont compris : au PSG, la star, ce n’est pas l’équipe, mais Javier Pastore. Qu’il n’en déplaise à Antoine Kombouaré. Et David Beckham ne devrait pas tarder à arriver…

Articles liés