OM : Marseille jubile, Riolo calme tout le monde
Arthur Montagne

Alors que les Marseillais se réjouissent d'avoir enfin renoué avec le succès en Ligue des champions, Daniel Riolo rappelle que la prestation de l'OM est loin d'être suffisante que sans l'aide du gardien du Sporting CP, le score aurait été différent.

Après deux défaites de suite, l'OM n'avait plus le choix et devait s'imposer contre le Sporting CP mardi soir. Malgré un début de match catastrophique, le club phocéen a finalement inversé la tendance pour s'imposer (4-1) et reprendre espoir pour une qualification en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Mais Daniel Riolo n'est pas pour autant rassuré comme il l'a confié au micro de l'After Foot.

«C’était un cauchemar»

« L’OM n’a pas pris qu’un but d’entrée. L’OM a été absolument dépassé à peu près partout. Techniquement, mentalement, dans l’approche du match… Pendant certes peu de temps mais c’était un cauchemar. L’OM était parti pour perdre ce match parce que tout simplement, c’est une équipe inférieure au Sporting. Il arrive parfois ce qui peut se passer dans le foot, parce que ce sport propose des scénarios complètement dingue, et c’est ce qui s’est passé. Il y a un gardien qui a massacré le match. L’OM en a profité et c’est très bien. Tant mieux, ils se relancent mais derrière cette grande victoire importante qui te replace même si t’es toujours dernier, il y a a encore deux matchs à l’extérieur à Lisbonne et à Francfort puis recevoir Tottenham. Ce n’est pas simple dans ce qu’il reste à faire. Mais tu as un espoir et parfois le foot te permet d’y croire », assure-t-il.

«Leur état d’esprit était meilleur mais face à Tottenham»

« Mais dans le jeu, c’est incroyable de constater que tu as mis 4 buts sans rien proposer en action offensive, en jeu. Tu as été présent, tu as eu un bon état d’esprit mais l’adversaire et notamment ce rôle capital que peut avoir un gardien, t’as donné et mis sur les rails pour gagner ce match avec une boulette énorme et une deuxième ! Tant mieux que l’OM ait pris cette victoire, je fais assez de compliment à l’OM depuis le début de la saison pour ce soir être sévère sur leur prestation. Leur état d’esprit était meilleur mais face à Tottenham, il était bon aussi ! C’est contre Francfort où c’était moyen et où on a eu l’impression qu’ils sont passés à côté. Là, ils ont bien réagi, grâce aux boulettes du gardien. Ils l’ont fait, mais dans le jeu, je ne vois rien de rassurant. C’est un paradoxe parce que le score de 4-1 est quand même large », conclut Daniel Riolo.

Articles liés