Accès direct au contenu

Foot - OM

OM - Malaise : «Michel ? On ne fait pas d’un cheval de trait un cheval de course !»

Lâché au classement de Ligue 1, L’OM s’est assuré, après sa lourde défaite face à Rennes (2-5), une fin de saison très compliquée. Pour certains, la situation semblait prévisible en août dernier.

L’année passée, l’Olympique de Marseille pratiquait un jeu léché et orienté vers l’attaque. Auteur d’une fin de saison tonitruante, l’équipe de Marcelo Bielsa avait accroché la 4e place de Ligue 1. Mais le départ du tacticien argentin, remplacé par Michel, a fragilisé le club phocéen. L’ancien entraîneur de l’Olympiakos n’a pas réussi à redresser la situation et cristallise la plupart des critiques. Pour certains observateurs, comme Pascal Praud, tout indiquait la saison laborieuse que les joueurs marseillais vivent en ce moment. Mais est-ce en majeure partie la faute de Michel ?

« Pas certain qu’un autre entraîneur aurait mieux fait »

« Quelle part a-t-il dans les résultats de son équipe ? On ne fait pas d’un cheval de trait un cheval de course. Au mois d’août, j’ai passé mon temps à dire que l’effectif de Marseille était juste, qu’il manquait un ou deux attaquants, que la défense centrale semblait légère. Je pronostiquais l’OM entre la dixième et la quinzième place. L’OM pointe à la onzième, à 3 points d’Angers avec un budget de 100 millions d’euros supplémentaires. (…) Il n’empêche : l’effectif de l’OM est faiblard et je ne suis pas certain qu’un autre entraîneur, placé dans les mêmes conditions (pression maximum, joueurs que Bielsa a choisis, public exigeant) aurait mieux fait que le coach espagnol. On ne le saura jamais », a écrit le journaliste sur son blog Yahoo!.

Articles liés