Accès direct au contenu

Foot - OM

OM : « Au Vélodrome, l’OM ne doit craindre personne. Et surtout pas le PSG »

OM-PSG

Deux jours après le Clasico (1-2), la prestation de l’OM continue de faire parler. Les regrets sont encore dans les têtes.

Passé par le PSG, Bruno Germain a tout de même disputé plus de matchs sous le maillot de l’OM dans sa carrière. Ce mardi, dans les colonnes de La Provence, le triple champion de France avec l’OM est revenu sur la prestation des joueurs olympiens lors du Clasico.

UN AVEU D’INFÉRIORITÉ

Il a tout d’abord exprimé son incompréhension vis-à-vis du comportement des Marseillais après l’ouverture du score d’André Ayew : « La dernière chose qu’il y avait à faire, c’était de défendre en reculant. En supériorité numérique, les Marseillais se sont inconsciemment mis à reculer. Il fallait faire tout l’inverse ! Agir ainsi, c’est un aveu d’infériorité sur le plan psychologique. Pourtant, au stade Vélodrome, l’OM ne doit avoir peur de personne et s’y faire respecter. Et n’a surtout pas le droit de craindre le PSG ! »

« ERREUR TACTIQUE INCROYABLE »

Sous le feu des projecteurs depuis cette défaite, Elie Baup a aussi eu le droit à son commentaire : « Bien sûr, il y avait de grands joueurs en face. Mais si on leur laisse le ballon, on les place dans les meilleures conditions pour développer leur jeu. Je n’imagine pas une seconde que le discours d’Elie Baup fut de jouer aussi bas, car c’est une erreur tactique incroyable ! Il y avait largement la place pour faire mieux avec un état d’esprit plus conquérant, en pressant le porteur du ballon, en jouant plus haut. L’OM aurait dû attaquer la deuxième période pour aller chercher ce deuxième but qui aurait délivré le Vélodrome en faisant ’voler’ son adversaire dans tous les sens du terme. Quitte à prendre un but en contre, mais au moins, essayer ».

Articles liés