Accès direct au contenu

Plutôt 3 mois que 6 semaines

OL : des cas inquiétants pour Gourcuff

Yoann Gourcuff

Victime d’une entorse du genou droit avec lésion du ligament latéral interne samedi contre Troyes (4-1), Yoann Gourcuff ne rejouera pas avant six semaines a annoncé hier l’Olympique Lyonnais. Son indisponibilité pourrait toutefois être bien plus longue…

C’était le pire scénario possible pour Yoann Gourcuff et l’Olympique Lyonnais. Touché au genou droit dans un choc avec Benjamin Nivet en début de match samedi contre Troyes (4-1), Yoann Gourcuff a passé lundi matin une IRM qui a révélé une entorse du genou droit avec lésion du ligament latéral interne. « La durée de son indisponibilité est estimée entre 6 semaines et 3 mois, en fonction de l’évolution de sa blessure », a, dans la foulée, annoncé l’OL hier après-midi dans un communiqué.

Un retour seulement mi-novembre ?
Pour ce type de blessure, les spécialistes parlent pourtant de 2 mois avant de reprendre la course à pied, et de 3 mois avant de rejouer au ballon. En regardant d’un peu plus près les cas d’autres joueurs offensifs de Ligue 1 (Geoffrey Dernis, Mevlut Erding et Tulio De Melo) qui ont connu la même mésaventure ces dernières saisons, on semble toutefois plus proche des 3 mois que des 6 semaines d’indisponibilité (environ 85 jours). Yoann Gourcuff pourrait ainsi faire son retour le week-end du 10-11 novembre pour le déplacement à Sochaux.

Trois exemples inquiétants :

Geoffrey Dernis

Date de la blessure : le 4 février 2012 contre Brest

Retour à la compétition : le 1er mai 2012 contre Evian TG

Durée d’indisponibilité : 87 jours

Montpellier avait dans un premier temps annoncé une indisponibilité de deux mois. Finalement, Geoffrey Dernis, victime d’une entorse du genou droit avec lésion du ligament latéral interne le 4 février contre Brest, a fait son retour sur les terrains le 1er mai contre Evian TG, soit trois mois, quasiment, après sa blessure. Le milieu du MHSC avait repris l’entraînement début avril et fait son retour dans le groupe le 27 avril pour le déplacement à Toulouse. Derrière, Dernis n’a joué que 49 minutes lors des quatre dernières journées de Ligue 1, avant de s’envoler pour Brest.

Mevlut Erding

Date de la blessure : le 25 avril 2012 à l’entraînement

Retour à la compétition : le 18 juillet 2012 contre Guingamp

Durée d’indisponibilité : 84 jours

Dans un premier temps, Frédéric Antonetti et le Stade Rennais ne s’étaient montrés guère inquiets. « Ce n’est pas méchant », déclarait même l’entraîneur rennais. Finalement, Mevlut Erding, touché au genou droit à l’entraînement le 25 avril, n’est plus réapparu de la saison. L’attaquant turc, lui aussi victime d’une entorse du genou droit avec lésion du ligament latéral interne, a fait son retour à l’entraînement début juillet, au moment de la reprise, avant de poursuivre normalement la préparation. De retour sur les terrains le 18 juillet contre Guingamp pour le premier match amical de l’été, il a retrouvé le chemin des filets trois jours plus tard contre Lorient. Et a retrouvé sa place à la pointe de l’attaque rennaise en ce début de saison.

Tulio De Melo

Date de la blessure : le 12 septembre 2009 contre Sochaux

Retour à la compétition : le 6 décembre 2009 contre Lyon

Durée d’indisponibilité : 85 jours

Là aussi, la durée d’indisponibilité estimée par le LOSC a été largement inférieure à celle observée par Tulio De Melo, victime d’une entorse du genou droit avec lésion du ligament latéral interne le 12 septembre 2009 contre Sochaux. Le club lillois espérait, dans un premier temps, le voir de retour 4 à 6 semaines après sa nouvelle blessure (la 3e au genou droit), l’attaquant brésilien n’est finalement réapparu en Ligue 1 que le… 6 décembre 2009 contre Lyon. Depuis, Tulio De Melo a connu de nouvelles blessures, dont une, encore, au genou droit (fissure du ménisque en février 2010). Une semaine après son retour sur les terrains à Lyon, il avait toutefois inscrit un doublé à Monaco.