Accès direct au contenu

La terreur des défenses

Nkoulou, Otamendi, Kanté : qui peut stopper Ibrahimovic ?

Zlatan Ibrahimovic

Auteur de 7 buts en 5 matchs de Ligue 1, Zlatan Ibrahimovic a pris le dessus sur la quasi-totalité des défenseurs qu’il a rencontrés. Seule la paire girondine Henrique-Ciani a réussi à le stopper. Qui sera la prochaine ?

Quelle charnière pourrait donc rendre la vie dure à Zlatan Ibrahimovic ? Le PSG va disputer 3 matchs primordiaux en 10 jours : la réception du FC Sochaux (samedi, 17h30), et deux déplacements à Porto (mercredi 3 à 20h45) puis à Marseille (dimanche 7 à 21h). Focus sur trois tandems qui vont se frotter au géant suédois dans les jours à venir.

Kanté-Peybernes : un duo qui risque de souffrir
Revigoré par des succès contre Saint-Etienne et Troyes, la paire sochalienne Kanté-Peybernes défie samedi Zlatan. Un duel qui paraît déséquilibré tant cette charnière est apparue aux abois depuis le début de la saison (déjà 10 buts encaissés). Bon dans les airs, Cédric Kanté ne dispose pas de l’envergure physique d’un Ibrahimovic. Le jeu dos au but de l’ancien barcelonais risque également de faire des dégâts. Pur produit du centre de formation, Mathieu Peybernes n’a lui foulé les pelouses de Ligue 1 qu’à 50 reprises. Un manque de maturité qui se traduit parfois par des erreurs d’inattentions qui pourraient coûter très cher devant le talent du numéro 18 parisien.

Maicon-Otamendi, la complémentarité avant tout
Nicolas Otamendi aurait pu ne jamais affronter « Ibra ». Cet été, l’Argentin était un temps pisté par le PSG. Le club de la capitale le voulait pour sa polyvalence. Rugueux, le défenseur de 24 ans ne pèsera cependant pas lourd dans les airs (1,83 m) devant les 1,95 m du Suédois. Il pourrait néanmoins gagner quelques duels grâce à la pugnacité et la grinta liées à ses origines argentines. Souvent comparé à Pepe, Maicon dispose lui de qualités physiques semblables au défenseur madrilène. Un bon point quand on se retrouve en face d’une « armoire » comme Zlatan. La complémentarité des deux hommes, couplée à la présence (rare) d'Eliaquim Mangala, fait en tout cas le bonheur du FCP depuis le début de la saison. Mais sauront-ils prendre réellement le dessus sur l’ancien turinois ? Pas si sûr…

Nkoulou-Fanni, armés jusqu’aux dents
Depuis son arrivée en 2011, Nicolas Nkoulou réalise des prouesses. Impressionnant dans les duels, bon à la relance, le Camerounais est toujours au bon endroit, au bon moment. Un vrai leader. Rod Fanni effectue, lui, des prestations remarquables dans l’axe. Repositionné suite à l’absence de Souleymane Diawara, l’ancien rennais attend avec impatience de se mesurer à Zlatan. « C'est bien, il va avoir du travail, a-t-il avoué au Phocéen. On voit ce qu'il fait, ses statistiques parlent pour lui, c'est un super joueur. C'est là où l'on se jauge, c'est ce qui me plaît, se confronter au meilleur, c'est là où l'on voit ce que l'on vaut. » Sur le papier, le duo Nkoulou-Fanni paraît donc le mieux armé pour se coltiner la carcasse du Suédois. En championnat, les Olympiens n’ont pris qu’un seul but. Signe du travail de sape qu’effectuent les deux défenseurs centraux depuis le début de la saison.

Par Thomas Figueiredo

Découvrez Le 10 Sport de cette semaine en kiosques ou en ligne