Accès direct au contenu

Avis

Nice - Digard : « Dans le foot, les gens aiment se cacher »

digard

Dans un entretien accordé à L’Equipe ce samedi, Didier Digard évoque un événement qui avait marqué la fin de saison des Niçois l’an dernier. Le milieu de terrain avait publiquement protesté contre le renvoi de son ancien entraîneur René Marsiglia : « C'était réfléchi, je le pensais. Dans le foot, les gens aiment se cacher, évitent de dire ce qu'ils pensent car ils ont peur de gêner, de déranger. Au final, le président, Jean-Pierre Rivère, m'a compris, le nouvel entraîneur (Claude Puel, ndlr) aussi », assure-t-il.

« J'ai eu du mal à digérer »

« C'était surtout sa situation, à l'époque, que je trouvais invivable. Il se faisait taper dessus, on parlait sans cesse de l'arrivée de Puel, les dirigeants ne lui avaient rien dit... J'ai eu du mal à digérer. Autant j'aime le foot, autant le milieu du foot, je peux vraiment m'en passer. Je prends connaissance de certaines choses et ce n'est pas toujours agréable », poursuit l’ancien joueur du PSG.

« Je me battrais aussi pour Puel »

« Si j’ai eu peur de me mettre en danger par rapport à Claude Puel ? Non, il a compris ce que je ressentais, ce que je pensais. Et il sait que ce sera la même chose avec lui. À partir du moment où je bosse avec quelqu'un, s'il ne démérite pas, si j'adhère à sa méthode, à ses idées, je le soutiendrai, je le défendrai. Je pense même que Claude Puel a apprécié que je défende Marsiglia. On s'est parlé. Il a vite compris que je me battrais aussi pour lui », ajoute-t-il.