Accès direct au contenu

Moins drôle

LOM compare Dassier à Jacques Cheminade !

Très critique envers Vincent Labrune et Didier Deschamps aujourd'hui dans L'Equipe, Jean-Claude Dassier, en procès contre l'OM, n'a pas mis longtemps à être remis en place sur la Canebière. Me Francis Teitgen, l'avocat du club, n'hésite pas à le comparer à Jacques Cheminade, fantasque candidat à la présidentielle.

Voilà une sortie qui devrait faire grand bruit dans le microcosme marseillais. A une semaine de la première audience dans le litige qui l’oppose à l’OM, Jean-Claude Dassier, qui réclame 1,7 million d'euros au club, a décidé de révéler au grand jour ses états d’âme aujourd'hui dans L'Equipe, pointant du doigt ouvertement le comportement de ses anciens acolytes Vincent Labrune et Didier Deschamps. « Labrune a coupé la tête de deux présidents en deux ans. On a les bilans qu'on peut », constate notamment l’ancien président marseillais, qui accuse par ailleurs Deschamps de s’être associé à un « petit complot afin d'avoir 20 millions d'euros à investir sur de nouveaux joueurs » et « bénéficier lui-même d'une sympathique augmentation ».

« C’est Cheminade en moins drôle »
Amenés à apporter leur droit de réponse par le quotidien, les deux hommes clairement visés n’ont pas daigné, pour le moment, répondre aux accusations de Jean-Claude Dassier. Didier Deschamps a indiqué par texto qu’il lirait l’entretien aujourd’hui et, si besoin, le transmettrait à son avocat. Vincent Labrune, lui, a renvoyé vers l’avocat du club, Me Francis Teitgen. « Nous avons choisi la procédure arbitrale par souci de confidentialité et je suis stupéfait que M. Dassier parle dans la presse avant ses avocats au tribunal, souligne le bâtonnier. Il prêche pour sa paroisse mais, très franchement, c’est Jacques Cheminade en moins drôle. La réalité, c’est qu’il a violé des obligations qui figuraient dans son contrat. Le recrutement catastrophique qu’il a réalise, lui et lui seul, en août 2010, pèse lourd dans les comptes du club. » A vrai dire, être moins drôle que Jacques Cheminade, qui a obtenu 0,25% des suffrages au premier tour de l’élection présidentielle et qui souhaite coloniser Mars, c’est sûr que ce n’est pas compliqué...