Accès direct au contenu

LA PUISSANCE LILLOISE

Gervinho offre un bel anniversaire a Moussa Sow

L'attaquant ivoirien a été un des grands artisans de la victoire de Lille face à Nancy (3-0) en match en retard. Et même si Moussa Sow n'a pas marqué, Gervinho lui offre un beau cadeau d'anniversaire.

Lille ne cesse d'impressionner. Le club nordiste n'a fait qu'une bouchée de son adversaire du soir nancéein. Mais ce n'est pas le seul enseignement à tirer de la démonstration lilloise. En effet, Lille est toujours leader de la Ligue 1. Pire, la bande à Cabaye totalise désormais 4 points d'avance sur ses plus proches rivaux (Paris, Rennes et Lyon) et 6 sur l'Olympique de Marseille. Il va être difficile de les rejoindre s'ils continuent sur cette lancée.

Gervinho, l'homme en forme

4 buts en 3 matchs. Voilà le bilan de Gervinho depuis le début de l'année 2011. L'attaquant ivoirien est irrésistible. Et ce n'est pas la défense nancéienne qui pourra dire le contraire. Ce soir, l'ancien manceau a inscrit un doublé et offert une passe décisive à Eden Hazard. Il affiche désormais 10 buts cette saison.

Alors que les lillois étaient rentrés à la mi-temps un peu déçus, Cabaye ayant loupé un pénalty, Gervinho est lui revenu très conquérant. Deux minutes après le retour des vestiaires, le natif d'Anyama frappait. Après un relais avec Yohan Cabaye, il se jouait de Damien Grégorini d'un petit extérieur du pied. Mais ce n'est pas tout. Sur le second but du LOSC, c'est encore lui qui déboule sur le côté droit et sert parfaitement Eden Hazard, qui se charge d'éxécuter la sentence. Et c'est toujours ce même Gervinho qui donnait un avantage confortable à son entraîneur à la 61ème minute de jeu, en reprenant un ballon détourné par Damien Gregorini sur une frappe de Moussa Sow. Une partition que l'on pourrait qualifier de parfaite.

Lille, le Barça français

« En première mi-temps, Lille m'a presque fait penser à une certaine équipe espagnole qui joue très bien au ballon... Ils ont récupéré rapidement le ballon, sont venus très rapidement sur le porteur, gagnaient les duels. Techniquement ils sont à l'aise, devant ils vont vite. Il n'y a rien à redire sur leur victoire. » Ces paroles ne sont pas de Pablo Correa, mais d'Eric Roy, l'entraîneur de Nice, qui a affronté les Lillois le week-end dernier. Pour lui, le jeu du LOSC rappelle celui du Barça, et il n'a pas tort.

Une fois de plus, les hommes de Rudi Garcia ont été impressionnant dans tous les domaines. Du mouvement, de la solidité défensive, du réalisme, tout y est. Sans parler de la capacité à récupérer le ballon et à se projeter vers l'avant, qui est un atout clé pour le leader de la Ligue 1. Ajoutez à cela la maîtrise technique d'un Yohan Cabaye, l'intelligence d'un Florent Balmont et la mobilité d'un Rio Mavuba et vous obtenez l'un des meilleurs milieux de Ligue 1. Sans parler du trio offensif que l'on n'arrête plus. Dans le rôle du dribbleur intenable, on retrouve Eden Hzard. Dans celui, du renard des surfaces Moussa Sow et dans celui de l'ailier infatiguable Gervinho. Ces trois-là mettent à mal chaque défense du championnat. Et ce n'est sûrement pas demain que ça s'arretêra. En attendan, bon anniversaire Moussa Sow!

Articles liés