Accès direct au contenu

Foot - Mercato - FC Nantes

Mercato - FC Nantes : Le FC Nantes peut-il viser l’Europe la saison prochaine ?

Promu en Ligue 1 cette saison, le FC Nantes a déjà assuré son maintien dans l’élite. La saison prochaine, le FC Nantes peut-il viser plus haut ? Peut-il viser l’Europe ?

Avec 44 points après 35 journées, le FC Nantes a assuré son maintien en Ligue 1 pour son grand retour dans l’élite cette saison. Les Canaris, après un excellent début de saison (ils étaient septièmes après 18 journées) ont marqué le pas début 2014. Finalement, ils se sont bien repris pour « tranquillement » se maintenir en Ligue 1, l’objectif affiché du club en début de saison. Tout au long de la première partie de la saison, le FC Nantes était très proche des places européennes. Les Canaris peuvent-ils viser l’Europe dès la saison prochaine ? Explications.

Mercato - FC Nantes : Combien vaut Papy Djilobodji ?

LE FC NANTES N’A PAS DE MARGE DE MANŒUVRE

Champion de France en 2001, le FC Nantes a fait son grand retour en Ligue 1 cette saison. Le but est de stabiliser le club dans l’élite. Mais pourquoi pas plus. Nantes a des infrastructures, Nantes a un stade, Nantes a un public, Nantes a une histoire. La deuxième saison dans l’élite, une fois la dynamique de la montée retombée, est souvent réputée la plus périlleuse pour les « petits » clubs. Mais le FC Nantes n’a rien à voir avec un petit club. À terme, les Canaris espèrent retrouver les premiers rangs de Ligue 1. Dès la saison prochaine ? Cela va être dur, très dur. Déjà car le FC Nantes ne va pas pouvoir se renforcer cet été. Le FC Nantes est interdit de recrutement jusqu’en juin 2015…

UN MERCATO HIVERNAL PAS ASSEZ CONVAINCANT

 Pour anticiper cette interdiction de recrutement, le FC Nantes avait choisi d’enrôler plusieurs joueurs cet hiver. Mais le mercato hivernal n’a pas été très convaincant. Il n’a pas spécialement répondu aux attentes de Michel Der Zakarian, l’entraîneur, qui s’en était alors ému dans la presse. Une polémique entre Michel Der Zakarian et Waldemar Kita, le président du FCN, avait éclaté. Depuis, la sérénité est revenue à Nantes mais les ambitions pour la saison prochaine, elles, risquent de ne pas être très élevées. Sans renfort, Nantes va difficilement pouvoir rivaliser avec les équipes du premier tiers de la Ligue 1. « Cette interdiction n’est pas une surprise. Elle planait au-dessus de nos têtes depuis un moment. Et on s’est donc organisés en conséquence : les contrats sont blindés. Et puisqu’on ne peut pas recruter, aucun joueur ne partira la saison prochaine, excepté Filip Djordjevic en fin de contrat. Tout le reste de l’effectif ne bougera pas », a expliqué au mois de mars le directeur général du club, Franck Kita, dans les colonnes du Parisien.

LES JEUNES, VRAIMENT BONS ?

Le FC Nantes va donc tout faire pour conserver Issa Cissokho et Papy Djilobodji, très sollicités. Nantes compte également d’appuyer sur la richesse de son centre de formation pour surprendre en Ligue 1 la saison prochaine. « Je vais demander au staff technique qu'ils prennent un peu de risque parce que sincèrement, à certains moments, on en aurait bien besoin. Il ne faut pas oublier qu'aujourd'hui encore, on dépense cinq millions d'euros sur le centre de formation qu'on est en train de refaire. (…) On a de la chance peut-être, on n'est pas trop mal structuré, on peut profiter des renforts de quatre ou cinq jeunes joueurs, je dis bien quatre ou cinq joueurs l'année prochaine, j'en suis sûr » , a souligné le président Waldemar Kita, sur les ondes de Radio Côte d’Amour. Mais le FC Nantes peut-il vraiment viser très haut avec des jeunes joueurs inexpérimentés ?

Articles liés