Accès direct au contenu

Affreux

Friedel : un cauchemar qui dure… un quart dheure

brad friedel

Encore une fois titularisé aux frais d’Hugo Lloris, face à Manchester United, Brad Friedel a livré une prestation qui ne restera pas dans les annales. De là à faire bouger la hiérarchie d’André Villas-Boas ? Pas vraiment.

Brad Friedel a soufflé deux bougies ce samedi à Old Trafford. La première, pour son 310e match consécutif en Premier League. La seconde, pour célébrer son premier anniversaire sous le maillot de Tottenham, puisqu’il est arrivé il y a un an chez les Spurs face à cette même équipe de Manchester United. A l’époque, il avait encaissé 3 buts. Là, il s’est arrêté à 2 mais a ramené la victoire (3-2). Un sacré exploit qui lui laissera toutefois un drôle de souvenir après avoir traversé dix minutes de folie.

Impuissant… mais immobile
Alors qu’il n’avait eu presqu’aucun arrêt à effectuer en première période, Friedel a encaissé deux buts coup sur coup après la pause. Sur le premier, le gardien américain n’est pas exempt de tout reproche même si Nani, qui a visé ses pieds à ras de terre, l’a fusillé au point de penalty (51e). Sur le second, Friedel se retrouve seul devant Kagawa et n’esquisse qu’un semblant de réflexe de la jambe gauche pour tenter de contrer sa frappe (53e). Dans la foulée, Friedel est encore battu sur un coup-franc génial de Rooney, entré à la pause, mais il est sauvé par son montant droit (60e).

Sauvé deux fois par la barre
Dans la foulée, encore, Friedel est encore battu lors d’un face-à-face avec Robin van Persie mais celui-ci était signalé hors-jeu (63e). A 5 minutes de la fin, Friedel, totalement immobile, sera encore sauvé par sa transversale (85e). Deux buts et pas grand-chose à faire, donc, mais pour un gardien de but consciencieux, c’est déjà beaucoup trop. Surtout quand on a un remplaçant comme Lloris qui tape à la porte.