Accès direct au contenu

Foot - Real Madrid

Real Madrid : Cristiano Ronaldo en pointe à la place de Benzema ? Une légende du club donne son avis !

Jorge Valdano et Florentino Pérez, en 2009

Alors que plusieurs voix s’élèvent en Espagne pour évoquer un possible replacement de Cristiano Ronaldo dans l’axe de l’attaque, Jorge Valdano s’est confié sur ce sujet.

Club à l’histoire ô combien riche et marquée par les passages de très grands joueurs, le Real Madrid ne manque pas d’anciennes gloires dès lors qu’il s’agit de commenter l’actualité du club. Ancien joueur (1984-1987), entraîneur (1994-1996) et directeur sportif (2000-2006 puis 2009-2011) du club merengue, Jorge Valdano est de ceux-là. Champion du monde en 1986 avec Diego Maradona, l’ancien attaquant argentin suit toujours avec attention un club qu’il connaît sur le bout des doigts.

« PEUT-ÊTRE QU’AVEC JAMES RODRIGUEZ, BENZEMA EST MOINS IMPORTANT »

Interrogé sur le possible futur replacement de Cristiano Ronaldo dans l’axe de l’attaque, Valdano en a profité pour dresser des louanges au Portugais. « La normalité dans le football, c’est de reculer sur le terrain avec l’âge. Ronaldo est exceptionnel en tout, et même pour ça. Je crois que c’est un joueur, le seul au monde, qui peut occuper n’importe quel poste de l’attaque et être déséquilibrant. La distance la plus courte entre deux points, c’est celle entre Cristiano et les cages. Benzema ? C’est un attaquant plus préoccupé par le jeu que par le but. Il a toujours été très complémentaire avec ces deux bombes que sont Bale et Cristiano. Peut-être que cette année, avec l’arrivée de James Rodriguez, la présence de Benzema sera moins importante, mais il est toujours un attaquant de premier plan », a-t-il déclaré à Marca.

« RONALDO A FAIT 20 PAS VERS L’AVANT, MESSI 20 PAS VERS L’ARRIÈRE »

L’Argentin a par ailleurs comparé les évolutions de Cristiano Ronaldo et Lionel. « Ce sont deux footballeurs dont nous croyons tout savoir, et cependant Ronaldo a décidé de faire 20 pas vers l’avant et de se rapprocher du but, alors que Messi a fait 20 pas vers l’arrière pour devenir un stratège. Ce sont deux joueurs qui peuvent jouer là où ils ont envie et continuer à être déséquilibrants », a-t-il ajouté.

Articles liés