Accès direct au contenu

Précisions

Quotas Blanc se detache de Blaquart

Entendu ce lundi à Paris dans le cadre des enquêtes de la FFF et du ministère des Sports, Laurent Blanc est rentré à Bordeaux mais a lâché une petite phrase pleine de sens.

Laurent Blanc n’a pas fait long feu à Paris. Arrivé dans la matinée dans la capitale, le sélectionneur de l’équipe de France l‘a quittée après avoir passé une bonne partie de la journée devant les commission d’enquête de la FFF et du ministère des Sports dans l’affaire des quotas. Selon RMC, Blanc a regagné Bordeaux à 18h15 à bord d’un avion privé. L’audition se serait achevée sur le coup des 16h30. 

Quel est donc la teneur de son audition ? Difficile à démêler mais des journalistes présents à son arrivée à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac ont réussi à lui tirer un ver du nez : « Ça s'est passé. On verra quand les résultats de l'enquête seront connus ». Pour terminer, une source proche du dossier aurait confié à l’Agence France Presse que Blanc aurait « regretté » certains propos tenus lors de la fameuse réunion du 8 novembre. De plus, il n’a pas nié « la réalité de la conversation », mais a précisé que la discussion en question ne « le concernait pas directement », le principal concerné étant alors celui qui est à « l'origine des conversations ». Ne serait-ce pas ce bon vieux DTN François Blaquart ?