Accès direct au contenu

L’art de se foutre du monde

Le joli SMIC de Domenech

L'ancien sélectionneur de l'équipe de France Raymond Domenech est-il à ce point en manque de thune pour réclamer 2,9 millions d'euros à la FFF ? Avec ce qu'il gagnait lorsqu'il était à la tête des Bleus, il aurait quand même pu épargner...

Jean-Pierre Escalettes et Raymond Domenech étaient reçus le 30 juin dernier devant la Comission des affaires culturelles et de l'éducation de l'Assemblée nationale pour s'expliquer sur le fiasco de l'équipe de France pendant la Coupe du monde en Afrique du Sud. Raymond Domenech avait tenu ce jour-là des propos choquants en affirmant que son salaire représentait le SMIC de ceux des autres sélectionneurs dans le monde. Pourtant il avait l'air de plutôt bien vivre.

Un SMIC à 53 333 euros brut par mois
Le Parisien s'est amusé aujourd'hui à calculer les rémunérations de Domenech sur la période 2006-2010 et les chiffres sont plutôt élevés. Pour sa seul fonction de sélectionneur, Raymond Domenech percevait 400 000 euros bruts par an. Mais un sélectionneur garde aussi la fonction de salarié de la Direction technique nationale. Une fonction qui lui rapportait 240 000 euros brut par an. Uniquement en salaires, après calcul, le technicien gagnait chaque mois 53 333 euros bruts par mois. Combien de personne en France rêve de gagner un tel SMIC ?
6 à 7 millions empochés sur l'ensemble de son mandat
6 à 7 millions d'euros empochés par Raymond Domenech sur les six ans qu'il a passé à la tête des Bleus. Une somme réunissant toutes les rémunérations confondues. Il faut savoir que Raymond Domenech était pendant la Coupe du Monde, le 18ème technicien le mieux payé sur les 32 présents. Un salaire qui certes était nettement moins élevé que celui de Capello avec l'Angleterre (8,8 millions d'euros bruts pas mois) mais tout de même cinq fois plus élevé que le salaire de Shaibu Amodu, l'entraîneur du Nigéria (125 000 euros bruts par mois). Rappelons quand même à Domenech que le SMIC est le salaire minimum en dessous duquel aucun salarié ne peut être payé.