Accès direct au contenu

Foot - Équipe de France

Islande/France : Les notes des Bleus !

Vous avez raté la victoire de la France sur la pelouse de l'Islande dans le cadre des qualifications pour l'Euro 2020 (1-0) ? La rédaction du 10 Sport vous propose un compte-rendu détaillé de la prestation des Bleus !

Steve Mandanda (5) : Profitant de l’absence d’Hugo Lloris, le portier de l’OM n’a pas vraiment eu l’occasion de briller compte tenu de la stérilité offensive des Islandais. 

Lucas Digne (6) : Dans une rencontre fermée, le latéral gauche d’Everton est parvenu à se montrer intéressant à plusieurs reprises en étant notamment l’auteur de l'une des rares frappes cadrées du match (37e) et en délivrant plusieurs centres précis, à l’image de son offrande pour Antoine Griezmann (40e).

Clément Lenglet (5) : Face à des Islandais très timides, le secteur défensif n’a pas été dérangé. Clément Lenglet s’est contenté du minimum en restant en retrait du jeu.

Raphaël Varane (5,5) : Capitaine ce vendredi soir, le défenseur du Real Madrid n’a pas eu beaucoup de travail à réaliser non plus. Le protégé de Zinedine Zidane à Madrid est toutefois à l’origine du pénalty provoqué par Antoine Griezmann grâce à sa longue transversale.

Benjamin Pavard (5) : Solide sur le flanc droit de la défense, le latéral droit du Bayern Munich a réalisé un match satisfaisant, se montrant malgré tout très discret sur le plan offensif.

Moussa Sissoko (6) : Titulaire surprise suite à l’absence de dernière minute de N’Golo Kanté, qui a ressenti une gêne musculaire en toute fin d’échauffement, Moussa Sissoko a été précieux dans l’entrejeu en récupérant plusieurs ballons. Le protégé de Mauricio Pochettino à Tottenham s’est même permis quelques débordements sur les côtés qui auraient pu permettre à la France de doubler la marque (90e).

Corentin Tolisso (5,5) : Très prudent, peut-être trop. Le milieu de 25 ans a commis peu d’erreurs dans cette rencontre, mais son influence dans le jeu de l’équipe de France a été trop légère. 

Blaise Matuidi (3,5) : Le milieu de la Juventus ne s’est pas vraiment illustré sur la pelouse de Reykjavik. Transparent en première période, l’ancien du PSG est tout de même parvenu à trouver le poteau de Halldorsson (78e) en seconde, sur un joli centre de Kingsley Coman. Blaise Matuidi était proche du hold-up parfait.

Antoine Griezmann (5,5) : Inexistante lors des 45 premières minutes, la recrue barcelonaise a ensuite fait du mal à l’Islande, et les joueurs d’Erik Hamren le lui ont bien rendu avec plusieurs contacts musclés. Grizou a énormément provoqué et n’a pas été avare d’efforts, en étant l’auteur d’excellents retours défensifs permettant aux Bleus d’étouffer les Islandais lors de leurs rares offensives.

Kingsley Coman (6) : Les accélérations et la technique du Bavarois ont fait du bien dans cette rencontre au rythme bien lent, mais l’attaquant s’est toutefois heurté à de nombreuses reprises au bloc défensif de l’Islande, l’empêchant de s’exprimer comme il le voulait. Remplacé par Jonathan Ikoné (87e)

Olivier Giroud (5,5) : Malgré un temps de jeu famélique à Chelsea, le joueur de 33 ans n’a rien lâché, comme l’illustre son pressing sur le portier de l’Islande (36e) incitant ce dernier à dégager en catastrophe. Si le Londonien ne s’est pas vraiment fait remarquer face au but, il a néanmoins été important dans le jeu en étant par exemple l’auteur de la remise sur Griezmann (64e) qui amena le pénalty, qu’Olivier Giroud inscrira lui-même. (66e). Remplacé par Wissam Ben Yedder (78e).

Articles liés