Accès direct au contenu

Foot - Équipe de France

France-Ukraine : « Il n’y a pas cinq buts à remonter, ce n’est pas la mer à boire »

Giroud, Benzema, Équipe de France

À quelques heures du match retour crucial de l’équipe de France face à l’Ukraine en barrage de la Coupe du Monde, Rolland Courbis espère de nouveau voir Olivier Giroud débuter la rencontre. Selon lui, remonter le retard de deux buts au Stade de France est faisable, comme il l’a confié au micro de RMC. « Nous sommes réguliers dans l’incohérence. Mais que l’on puisse se qualifier quand même, c’est possible, et c’est ce que je souhaite. Mais quand je vois que l’on démarre le match sans Giroud, j’espère que c’est une astuce. Que c’est une fausse composition d’équipe, et que l’on va sortir Giroud du chapeau au dernier moment. Se priver d’un pivot, d’un jeu de tête, d’une présence dans la surface, ça me semble une folie. En sachant que l’Ukraine a deux de ses quatre défenseurs absents. Il n’y a pas cinq buts à remonter. Il faut ouvrir le score, et ensuite se servir de nos qualités, du public, d’un coup de sifflet favorable d’un arbitre. A domicile, ce n’est pas la mer à boire. »