Accès direct au contenu

Foot - Equipe de France

Equipe de France : Galère, exploit, avenir... La saison des défenseurs champions du monde 2018

Un an après la victoire en Russie, les Bleus ont connu des fortunes diverses. Au niveau des défenseurs, certains ont vu leur carrière décoller, alors que d’autres ont vécu l’enfer.

Benjamin Pavard

Sa saison : Benjamin Pavard a vu ses responsabilités augmenter au sein de la formation allemande de Stuttgart. Titulaire indiscutable en défense centrale, le joueur formé au LOSC n’a manqué que 5 matchs de championnat. Cependant, Pavard n’a pas pu empêcher son équipe de finir 16e de Bundesliga, avant de finalement être rétrogradé après les barrages contre l’Union Berlin.

Son avenir : Bien conscient de sa cote sur le marché, Benjamin Pavard avait eu la bonne idée de s’occuper de son avenir il y a déjà quelques mois. Dès le mois de janvier, le Bayern Munich avait en effet annoncé l’arrivée du jeune international tricolore en fin de saison contre un montant avoisinant les 35 millions d’euros. L’ancien Lillois rejoindra donc le mastodonte allemand afin de continuer sa progression, dans un club où la concurrence sera féroce, à l’heure où de nombreux joueurs français commencent à éclore à son poste comme Léo Dubois ou Kenny Lala.

Djibril Sidibé

Sa saison : A l’image de son équipe, l’AS Monaco, Djibril Sidibé a vécu une saison très compliquée. Titulaire au sein de la défense monégasque à seulement 22 reprises en Ligue 1, le joueur formé à Troyes n’a clairement pas tenu son rang. Entre méforme et blessures, Sidibé a perdu beaucoup de crédit et ne possède plus la même cote, à tel point que Didier Deschamps lui a préféré Léo Dubois lors du dernier rassemblement.

Son avenir : Longtemps annoncé sur le départ lors des précédents mercatos, Djibril Sidibé devrait cette fois-ci être convaincu de quitter Monaco. Même si sa cote a largement diminué, il reste une valeur sure à un poste auquel il n’est jamais évident de bien recruter. Ainsi, Sidibé intéresse les deux clubs de Milan, mais également l’Atlético de Madrid. Estimé à 15 millions d’euros, il pourrait permettre à Monaco d’empocher une belle somme, tout en trouvant un nouveau challenge pour relancer une carrière qui avance au ralenti depuis l’été dernier.

Lucas Hernandez

Sa saison : Révélé lors de la saison 2017-2018, Lucas Hernandez a vu sa cote exploser au cours du mondial en Russie. Cependant, la saison écoulée a été plus que délicate pour le joueur formé chez les Colchoneros, puisqu’il n’a plus joué depuis le 9 février, à cause d’une grave blessure au genou. Il semble donc bien difficile de juger la saison du français, qui a d’ailleurs plus souvent évolué en tant que défenseur central lors de la première moitié de saison.

Son avenir : C’est pourtant dans ce contexte que le Bayern Munich a décidé de le recruter pour près de 80 millions d’euros. L’avenir de Lucas Hernandez est donc bouclé depuis la fin du mois de mars et sa blessure n’a pas entaché la volonté du Bayern Munich de le recruter, dans l’optique de rajeunir sa vieillissante arrière garde. Le franco-espagnol a signé un contrat jusqu’en 2024 à Munich, où il retrouvera un certain Benjamin Pavard, avec qui il occupait les couloirs de l’équipe de France lors du Mondial 2018.

Benjamin Mendy

Sa saison : Très peu utilisé lors du Mondial en Russie, Benjamin Mendy a attaqué très fort dès la reprise. Avec 4 passes décisives lors des 4 premières rencontres de championnat, l’ancien de Monaco affichait de belles promesses. Cependant, la saison écoulée aura été un long calvaire pour Mendy qui n’aura disputé seulement 11 rencontres de Premier League à cause de problèmes récurrents au genou et au ménisque. Le latéral tricolore s’est par ailleurs distingué par des sorties extra-sportives, notamment en boite de nuit comme en avril dernier.
Son avenir : Benjamin Mendy ne devrait pas quitter Manchester City et été. Pourtant, la concurrence devrait largement s'accroître pour le joueur formé au Havre. Le jeune Zinchenko a largement convaincu Guardiola cette saison, alors que les Skyblues pourraient également recruter Ben Chilwell (Leicester) cet été. Mendy serait donc bien inspiré de revenir rapidement au top de sa forme afin de confirmer les belles promesses entrevues et enfin justifier le montant de son transfert, à savoir 57 millions d’euros.

Raphael Varane

Sa saison : Véritable patron de la défense française en Russie, Varane sort d’une saison mitigée. Sur la plan personnel, l’ancien lensois a réalisé une saison correcte, affirmant encore son statut au sein de la défense madrilène avec notamment 31 titularisations en championnat. Cependant, il reste difficile d’être convaincu vu les performances collectives de son équipe, troisième de Liga et éliminé en 8ème de finale de Ligue des Champions.
Son avenir : Difficile d’imaginer le Real Madrid lâcher Varane cet été. Le défenseur jouit d’une cote intacte et intéresse de nombreux cadors européens, notamment en Premier League. Il a également été ciblé par le PSG. Cependant, le défenseur tricolore est heureux à Madrid et n’envisage pas un départ, encore moins depuis le retour de Zidane sur le banc merengue. Sous contrat jusqu’en 2022, Varane pourrait bientôt prolonger à Madrid, lui qui fait désormais parties des cadres de l’effectif madrilène.

Samuel Umtiti

Sa saison : Héros des Bleus l’été dernier avec son but contre la Belgique, Umtiti devait sans doute s’attendre à une saison moins délicate. Titulaire avec le Barça lors des premières journées, le joueur formé à l’OL a été blessé tout le mois d’octobre puis une seconde fois entre décembre et février. Dans le même temps, Clément Lenglet en a profité pour s’imposer aux cotés de Gérard Piqué, faisant ainsi de Samuel Umtiti un joueur de second choix en ce qui concerne la charnière centrale catalane.
Son avenir : Dans ce contexte, Umtiti pourrait avoir des envies d’ailleurs afin de retrouver un rôle de premier plan. La Juventus et Arsenal se sont déjà montrés intéressés par le joueur en fin de contrat en 2023. L’avenir du défenseur tricolore pourrait bien se jouer lors du mercato estival. En effet, si le Barça venait à recruter un nouveau défenseur central, Umtiti pourrait s’en aller. En revanche, si le Barça ne recrute pas à ce poste alors l’ancien lyonnais devrait se battre pour retrouver une place de premier choix au sein de l’arrière garde barcelonaise.

Presnel Kimpembe

Sa saison : Avec son titre de champion du monde dans la poche, on imaginait Kimpembe s’imposer comme un patron au sein de la défense parisienne. Finalement, sa saison 2018-2019 aura surtout été celle du doute, tant le joueur formé au PSG n’a pas rassuré quant à son niveau de forme. Si Kimpembe a participé à la majorité des matchs, c’est en grande partie grâce aux choix tactiques de Thomas Tuchel, qui a souvent fait jouer son équipe avec 3 défenseurs centraux. Cependant, Kimpembe a souvent semblé en délicatesse, inquiétant pour un joueur censé incarner le projet parisien.
Son avenir : Forcément, la question d’un possible départ se pose désormais. Formé au PSG, Kimpembe souhaite continuer l’aventure à Paris, ce qui semble également être le souhait de son coach et ses dirigeants. Même si le PSG pourrait recruter le prometteur Matthijs De Ligt cet été, c’est plutôt le vieillissant Thiago Silva qui serait poussé vers la sortie, et non Kimpembe. Ce dernier ne devrait donc pas quitter la capitale, malgré l’intérêt de plusieurs formations anglaises.

Adil Rami

Sa saison : Véritable symbole de l’esprit d’équipe des Bleus en Russie, Adil Rami n’est plus que l’ombre de lui-même. Titulaire à seulement 16 reprises en Ligue 1, le Corse semble être au crépuscule de sa carrière. En difficulté lors de ses sorties, Rami a de loin perdu sa place de titulaire et ne semble plus disposé à répondre aux exigences de l’OM. Blessé à plusieurs reprises et victime d’un burn-out post Mondial, le franco-marocain sort sans doute de la saison la plus délicate de sa carrière.
Son avenir : Désormais âgé de 33 ans, Adil Rami n’incarne clairement plus l’avenir, lui qui n’a jamais enchaîné deux matchs de suite en 2019. S’il espère probablement retrouver son meilleur niveau, la direction olympienne pourrait bien le laisser partir pour alléger sa masse salariale. La MLS semble l’attirer, si l’on en croit les déclarations de son ex-compagne, Pamela Anderson…

Articles liés