Accès direct au contenu

Étonnant

EDF : Gourcuff « soulagé » de ne pas être à l’Euro ?

Yoann Gourcuff

L'Euro sonnait comme l’heure de la dernière chance pour relancer la carrière de Yoann Gourcuff. Pourtant, selon ses proches, l'intéressé serait « soulagé » de ne pas avoir été sélectionné par Laurent Blanc. Mais le Breton va-t-il rebondir ou sombrer un peu plus ?

« S’il n’est pas pris, ça va être très, très difficile à gérer, nous confiait, peu de temps avant la sentence qui a frappé Yoann Gourcuff, Tiburce Darou, son préparateur physique personnel. C’est à double tranchant. » Le couperet est tombé et Gourcuff, écarté de liste des Bleus pour l’Euro 2012, a reçu un énorme coup de massue. « Blanc l’a poignardé dans le dos, avoue un de ses proches qui a préféré conserver l’anonymat. Je reste convaincu qu’il y a un malaise de management en équipe de France. On va le chercher, on l’embrasse pour ensuite lui mettre un coup de poignard dans le dos. Heureusement que c’est un garçon qui a des principes et une éducation et qui préfère ne rien dire. »

Soulagé de ne pas être à l’Euro
Pourtant, contre toute attente, le Breton vivrait plutôt bien son éviction du groupe France. « Il est soulagé de ne pas avoir été à l’Euro, explique un de ses intimes. Il n’avait pas assez de matchs dans les jambes et surtout, on ne lui fait pas confiance en équipe de France. A Bordeaux, les joueurs le respectaient. » Une confession qui expliquerait l'attitude de l'intéressé pas vraiment abattu le 29 mai dernier lors de son départ de Clairefontaine. Mais surtout en dit long sur les rapports entre les joueurs de l’équipe de France et Yoann Gourcuff. Rentré dans sa Bretagne natale, pour se vider la tête, le Lyonnais s’adonne au surf et va prendre le temps de soigner une cheville qui le refait souffrir depuis le déplacement à Ajaccio, le 13 mai dernier, avant d’entamer une grosse préparation physique. « Il faut qu’il digère tout ce qui s’est passé depuis deux ans. Toutes les conneries qui ont été dites sur lui et il y en a eu un paquet », indique un autre membre de son entourage.

Aulas : « Un mal pour un bien » 
Mais après ce nouveau coup dur, Gourcuff a-t-il les ressources nécessaires pour rebondir ? Lui, qui a chaque fois qu’on l’attendait n’a jamais su se relever. Jean-Michel Aulas, méthode coué oblige, veut croire à la rédemption de son joueur. « Pour le club et pour Yoann à moyen terme c'est un mal pour un bien. C'est mieux qu'il fasse sa préparation, qu'il revienne au plus haut niveau. L'intelligence comme le talent, ça ne se perd pas. » Même son de cloche chez Didier Poulmaire, avocat longtemps chargé de la gestion de sa carrière. « Il a les qualités techniques et mentales pour se sortir de cette mauvaise passe. C’est un garçon déterminé, au fort caractère et qui a toujours été habité par cette volonté de réussir. Je suis confiant pour son avenir. »

« Il faut qu’il quitte la France »
L’avenir justement. Pour son entourage, il doit surtout s’écrire en dehors de Lyon pour que Gourcuff s’épanouisse à nouveau. « Comment voulez vous que ça se passe bien à Lyon quand le jeu mis en place ne correspond pas à celui de Yoann ?, s’emporte Tiburce Darou. Rémi Garde n’a pas de problème avec l’homme mais avec le joueur. Il ne sait pas comment l’utiliser. Quand il est revenu de blessure, il l’a fait jouer à cinq postes différents ! Même arrière gauche ! » Mais pour certains de ses intimes, plus que Lyon, le retour au premier plan de Gourcuff ne pourra se réaliser que par un exil à l’étranger. « Son problème c’est qu’en France, il est victime d’un lynchage médiatique. Comme Ginola a pu l’être. Il faut qu’il quitte la France le plus vite possible, recommande un de ses proches. Ici, on jalouse les talentueux, les génies, et Yoann en fait partie. »