Accès direct au contenu

Confessions intimes

Cristiano se moque des critiques

A l'orée de la double confrontation contre Lyon, Cristiano se livre pleinement. La ligue des Champions, Mourinho, Messi et le Barça, tout y passe.

Cristiano vit sa deuxième saison en Espagne. Des buts à gogo, des polémiques à répétition, Ronaldo est une star, une vraie. Adulé par ses supporters, haï par les adversaires, Ronaldo est décrit comme un homme arrogant. Ca tombe bien, il s’en fout : « Vous ne pouvez pas vivre en pensant aux critiques. Il faut penser à soi et se concentrer sur le football. Je vais continuer à travailler de la même manière, peu importe que les gens me critiquent ou non ». Des critiques atténuées depuis l’arrivée de son compatriote José à la tête de l’équipe, lui aussi détesté : «J’ai été heureux de son arrivée. La vérité, c’est que quand l’entraîneur est arrivé, les critiques qui me visaient se sont calmées. Beaucoup de gens ne l’aime pas, mais il n’est pas hypocrite et dit ce qu’il pense. Je me réjouis de sa venu et j’espère obtenir de nombreux succès à ses côtés ». Il existerait une fronde anti-portugais ?

Le problème, c’est quand le comportement de Cristiano gêne son propre vestiaire. On le dit fâché avec Casillas. Mais pour CR7, le Real, c’est Disneyland : « Ce sont des mensonges qui me dérangent. Les gens doivent connaître la vérité. Dieu merci, j'ai une très bonne relation avec tout le monde. Le groupe est phénoménal. Tout est parfait ». Bah alors Cristiano, pourquoi gueuler sur tes adorables coéquipiers une fois sur la pelouse ? Le terrain justement, le lieu d’expression favori du gominé. Lyon se profile, et Cristiano est prêt : « Cette année, nous allons gagner. Tout sera différent de la saison passée. L’entraîneur sait comment faire pour gagner. Il faudra être plus concentré, et tuer le match ».

Xavi et Iniesta plus forts que Messi

Enfin, le petit chagrin de Cristiano. En Espagne, la classe, c’est le Barça, c’est Messi et toute la clique. Pour lui, l’Argentin est tributaire des performances de ses deux compères de poche, Xavi et Iniesta : « Ils l’aident à être mieux c’est sûr. Messi sait que ces joueurs sont très importants pour lui. Nous ne parlons pas de joueurs banals, mais de grands joueurs. C’est clair que Messi est un phénomène, mais les deux acteurs les plus importants du Barça sont Xavi et Iniesta, qui font la différence ».

Comme au Real. Cristiano marque les buts, mais les vrais acteurs du jeu se nomment Xabi Alonso ou Ozil...