Accès direct au contenu

Foot - Bayern Munich

Ballon d’Or : Ribéry, l’injustice ?

Franck Ribéry n’est pas le favori pour décrocher le titre du Ballon d’or ce 13 janvier prochain. Une injustice pour le Français, vainqueur de cinq trophées cette saison.

Franck Ribéry a réalisé à 30 ans l’année parfaite. Régulier, décisif, déterminant dans les nombreux titres de son club, le Bayern Munich, le Français est à l’apogée de sa carrière. Peut-il faire vraiment mieux ? S’il ne glane pas le trophée cette année, pourra-t-il gagner le Ballon d’Or un jour ? Alors oui, une grande année 2014 ponctuée d’une performance de haut niveau à la Coupe du monde pourrait lui permettre d’être encore dans la course en 2014. Mais cela reste hypothétique. C’est l’année ou jamais pour Ribéry.

Ballon d’Or : Cristiano Ronaldo, Ribéry, Leo Messi, qui soutient qui ?

LE PALMARÈS EST MOINS IMPORTANT

Le trophée sera décerné le 13 janvier prochain en Suisse. Cristiano Ronaldo et Lionel Messi sont les deux autres finalistes. Blessé, le quadruple tenant du titre argentin a peu de chances de se succéder. En revanche, Cristiano Ronaldo est le grand favori pour ce titre, qu’il a déjà remporté en 2008. Le Portugais a été excellent du 1er janvier au 31 décembre en 2013. Souvent dans l’ombre de Messi, il semble intouchable cette saison. Surtout que depuis 2009, ce ne sont plus seulement les journalistes mais aussi les sélectionneurs des pays membres de la FIFA et les capitaines des sélections qui votent. La prime au palmarès est moins importante. Le talent brut du joueur est davantage mis en valeur. Cela n’avantage pas le Français.

CRISTIANO RONALDO FAVORISÉ ?

Autre point négatif pour Franck Ribéry, la période des votes, qui a été prolongée en novembre. Certains avaient tout simplement oublié de voter. Pendant ce temps-là, Cristiano Ronaldo a marqué les esprits lors des barrages, qualifiant presque à lui tout seul le Portugal pour la Coupe du monde. En cours de compétition, le règlement a été modifié. Injuste ? « Prolonger la période des votes pour le Ballon d’Or ? C’est la première fois que cela arrive. C’est une honte et un désavantage mais je n’ai pas peur. Je suis tranquille », a expliqué Ribéry fin décembre à SportBild. Le Français sentait sans doute le vent tourné.

RIBERY NE PEUT POURTANT PAS FAIRE MIEUX

Son grand malheur, dans l’histoire, n’est-il pas d’être confronté en même temps à deux très grands joueurs ? Le trophée du Ballon d’Or est-il seulement accessible aujourd’hui face à Cristiano Ronaldo et Leo Messi ? Avec une telle année civile, Franck Ribéry aurait sans doute été couronné au début des années 2000, lorsque Michaël Owen (en 2001), Pavel Nedved (en 2003), ou Andriy Chevtchenko (en 2004) ont été sacrés dans des années « creuses ».Mais ni Messi, ni Cristiano Ronaldo n’étaient encore là…

RIBERY A TOUTEFOIS DES SOUTIENS

Le Français a toutefois reçu des soutiens de poids dans la course au Ballon d’Or 2013 : Hatem Ben Arfa , Jean-Pierre Bernès , Leonardo , Didier Digard , Lorik Cana , Hristo Stoichkov , Alain Boghossian , Philipp Lahm , Boris Becker, Yohan Cabaye , Uli Hoeness , Pep Guardiola , Didier Deschamps , Vincente Del Bosque , Lilian Thuram , Antoine Griezmann , Carlos Tevez , Arjen Robben , Eric Abidal , Clément Grenier et celui tardif de Thiago Silva .

Articles liés