Accès direct au contenu

Cycilsme

Cyclisme - Tour de France : Alaphilippe à l’attaque sur la 5e étape ? Il répond !

Avant de démarrer sa deuxième étape avec le maillot jaune sur les épaules, Julian Alaphilippe assure qu’il sera sur la défensive bien que la cinquième étape semble lui correspondre.

Julian Alaphilippe vit un rêve. Porteur du maillot jaune au soir de la troisième étape qu’il a brillamment remportée, le Français a vécu une première journée tranquille dans la peau du leader du Tour de France. Il s’est même mué en coéquipier de luxe pour lancer le train de la Deceuninck-Quick Step qui a permis à Elia Viviani de s’imposer au sprint. Conscient qu’il aura du mal à conserver son maillot jaune jusqu’à vendredi, puisque l’arrivée à La Planche des Belles Filles sera probablement le lieu de la première lutte entre les poids lourds du peloton, Alaphilippe nourrit toutefois des ambitions pour l’étape de ce mercredi.

«Avec le maillot jaune, je suis en défense»

Il faut dire que la cinquième étape, entre Saint-Dié-des-Vosges et Colmar, sera l’occasion de grimper les premières difficultés de cette édition du Tour de France. Deux cols de troisième catégorie et deux de deuxième catégorie sont au programme d’une étape écharpée qui convient aux qualités de baroudeur et de puncheur de Julian Alaphilippe. Mais avec le maillot jaune, le Français ne pourra pas se montrer autant offensif qu’il l’a été lundi. « Demain (NDLR : mercredi), ce sera plus difficile qu'aujourd'hui, on peut imaginer un sprint en petit comité ou une échappée qui va au bout. Avec le maillot jaune, je suis en défense, ce n'est pas à moi d'attaquer, mais le Tour ne fait que commencer, je ne vais pas m'arrêter là », confie-t-il dans des propos rapportés par L’Équipe.

Articles liés