Cyclisme
Cyclisme : L’inquiétante révélation d’Alaphilippe

Ce dimanche, à l’occasion du Tour de Louvain, on pourra revoir Julian Alaphilippe en course. En effet, on avait quitté le double champion du monde sur un abandon lors du du Tour de Wallonie en raison d’un test positif au Covid-19. Désormais négatif, Alaphilippe va pouvoir reprendre la compétition. Pour autant, le coureur de la Quick-Step Alpha Vinyl a expliqué être encore diminué après avoir contracté le coronavirus. 

Décidément, la saison 2022 de Julian Alaphilippe n’est clairement pas simple. En effet, après avoir connu des débuts compliqués, galérant à glaner sa première victoire, le double champion du monde est ensuite sévèrement tombé lors de Liège-Bastogne-Liège. De quoi alors le priver d’une participation au Tour de France. En effet, alors qu’Alaphilippe n’était pas remis à la 100%, la Quick-Step Alpha Vinyl avait décidé de ne pas le sélectionner pour la Grande Boucle. Mais la malchance n’a pas pour autant quitté le double champion du monde puisqu’il a ensuite dû abandonner le Tour de Wallonie en raison d’un test positif au coronavirus. 

« Je sens qu'il y a encore un peu de fatigue »

Désormais négatif, Julian Alaphilippe peut reprendre la compétition. Et ce dimanche, c’est sur le Tour de Louvain que le Français sera aligné. Mais sera-t-il vraiment à 100% ? Les derniers propos tenus par Alaphilippe ne sont pas forcément rassurants. En effet, à l’occasion d’une conférence de presse rapportée par CyclismActu, le double champion du monde a expliqué : « Là, les symptômes sont partis, mais je sens qu'il y a encore un peu de fatigue. Les derniers jours à l'entraînement n'étaient pas incroyables, mais j'ai le moral, j'ai la patate et j'ai envie de faire des efforts, en espérant que la malchance me laisse un peu tranquille. (…) Je ne suis certainement pas au top de ma forme. Je ne suis pas en manque de condition car j'avais tout fait pour revenir à la normale sur le Tour de Wallonie, et ça avait plutôt bien commencé ». 

« J'ai le moral, même si ça a été un peu dur »

Physiquement, Julian Alaphilippe n’est donc pas au top de sa forme. Il n’empêche que le coureur de la Quick-Step Alpha Vinyl est plus motivé que jamais pour son retour à la compétition. « Je suis très heureux de retrouver la course, et spécialement là-bas, à Louvain, où j'ai beaucoup de souvenirs. Après, je ne sais pas trop comment je me sens. Ça a été quelques jours compliqués après le Tour de Wallonie, j'ai été quand même malade et j'ai fait presque une semaine sans entraînement. Mais j'ai envie de courir dimanche, puis sur le Tour de l'Ain. Ça va être du rythme et des efforts importants avant d'aller sur La Vuelta, le but étant de se faire plaisir et de voir comment je me sens après le Covid. (…) J'ai le moral, même si ça a été un peu dur d'avoir encore ce contretemps sur le Tour de Wallonie. J'avais l'impression que tout revenait dans l'ordre, j'étais super content d'avoir pu gagner la 1ère étape, mais dès le lendemain, j'étais complètement arrêté, j'avais vraiment de mauvaises sensations et j'ai dû quitter la course avec le Covid », a lâché Alaphilippe.  

« Si je peux retrouver mon meilleur niveau et être à 100% sur au moins sur une journée importante d'ici la fin de la saison - qu'il y ait victoire ou pas au bout - je serai super content, je n'aurai pas de regrets et ça serait un pari réussi pour moi », a-t-il également confié. 

« J'espère que ça va revenir »

Julian Alaphilippe n’aura donc pas été épargné depuis le début de la saison. Mais le Français fait avec tout ce qui lui est arrivé. « Comment je vis ma situation ? Il faut prendre du recul par rapport à tout ça. J'ai réussi à enchaîner plusieurs saisons de haut niveau, sans gros contretemps et avec pas mal de résultats, mais cette année, j'ai l'impression ne pas avoir beaucoup le vent dans le dos. Depuis le début de la saison, ça ne s'est pas du tout passé comme j'en avais envie, mais il faut s'adapter, il n'y a pas le choix, et surtout garder le moral et ne pas s'acharner sur son sort. Avec les courses qui arrivent, La Vuelta, les Mondiaux et le Tour de Lombardie, il n'y a que des bonnes choses à prendre, donc j'espère que ça va revenir », a conclu Julian Alaphilippe

Articles liés