Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme - Dopage : «Christopher Froome n’est quand même pas c** à ce point-là»

Maxime Monfort se prononce sans détour le cas de dopage autour de Christopher Froome.

C’est donc l’affaire qui secoue le peloton. L’Union Cycliste Internationale a annoncé mercredi dernier une enquête autour de Christopher Froome suite à une prise anormale de Salbutamol, produit contre l’asthme, lors de la dernière semaine du Tour d’Espagne, remporté par le Britannique. Dans des propos accordés à la RTBF, Maxime Monfort, coureur belge, affiche sa stupéfaction face à ce cas de dopage.

« Ce que j’espère, c’est que les gens ne vont pas encore dire que tous les cyclistes sont dopés »

« J’ai du mal à émettre moi-même un jugement. Mais ce qui est clair, c’est que cette affaire ternit encore une fois le cyclisme et c’est très mauvais pour tout le monde. On peut aussi se rassurer en se disant que les contrôles marchent ! En ce qui concerne le cas de Froome en particulier, j’y ai beaucoup réfléchi, j’ai retourné le problème dans tous les sens… le mec portait le maillot de leader depuis des jours, il savait qu’il irait au contrôle donc, même s’il voulait tricher… je me dis qu’il n’est quand même pas con à ce point-là ! Et en même temps, quand on voit le taux de salbutamol, on est obligé d’admettre que c’est plus qu’un puff ! Il y a vraiment plein d’interrogations. On ne sait pas ce qui s’est passé. On parle d’une concentration d’urine trop élevée qui pourrait influencer le contrôle. À part lui et les contrôleurs, personne ne possède tous les éléments du dossier. Ce que j’espère, c’est que les gens ne vont pas encore dire que tous les cyclistes sont dopés. C’est extrêmement dommage parce que ce n’est pas la réalité », confie Maxime Monfort.

Articles liés