Accès direct au contenu

Cyclisme

Cyclisme : Chris Froome revient sur son horrible chute !

Grand favori du Tour de France 2019, Christopher Froome a été contraint de renoncer à l’épreuve, quelques semaines avant le départ de Bruxelles, en raison d’une lourde chute qu’il raconte pour la première fois.

Le 12 juin dernier, Christopher Froome participe à la reconnaissance du contre-la-montre par équipes du critérium du Dauphiné Libéré. Dans une descente, le Britannique perd le contrôle de son vélo à pleine vitesse et finit sa course dans un mur. Bilan : de multiples fractures aux côtes, au coude et au fémur. Le quadruple vainqueur de la Grande Boucle comprend alors immédiatement qu’il ne pourra pas participer au Tour de France 2019. Un moment très difficile à vivre sur lequel le coureur de la Team Ineos est revenu dans une vidéo publiée par son équipe.

« J’ai très vite compris que le Tour de France allait se disputer sans moi »

Christopher Froome s’est ainsi livré ce samedi pour la première fois sur ces quelques instants qui auraient pu lui coûter la vie : « C'était une journée très venteuse [...] et mon premier test sur ce critérium du Dauphiné, pour voir où j'en étais réellement. Je peux me rappeler de la première partie de la reconnaissance, mais sur le moment de l'accident, je peux seulement répéter ce que les témoins de ma chute ont vu. Je me trouvais dans une partie descendante, rapide et j'ai mis ma main devant ma gorge pour tousser. J'ai perdu le contrôle de mon vélo, ma roue avant s'est dérobée et j'ai percuté à grande vitesse un mur. Beaucoup de personnes sont venues autour de moi, mon mécanicien m'a demandé si je pouvais remonter sur mon vélo mais il était clair que je ne pouvais pas bouger. [...] J'ai très vite compris, en voyant mon état, mes blessures, que le Tour de France allait se disputer sans moi. Ça a été très dur à accepter. Je me suis senti désespéré le lendemain de l'opération. Je pouvais à peine respirer à cause des côtes cassées qui poussaient mes poumons. J'ai aussi craché du sang. C'était effrayant », a confié le grimpeur de 34 ans, dans des propos rapportés par RMC Sport.

Articles liés