Accès direct au contenu

Tennis

Tennis : Roger Federer sort du silence pour l’organisation de l’Open d’Australie !

Interrogé sur la polémique qui règne autour des conditions d’organisation de l’Open d’Australie, Roger Federer déplore le manque de communication.

À quelques jours du début de l’Open d’Australie, le flou continue de régner quant à la tenue ou non du premier tournoi du Grand Chelem de la saison. Il faut dire que suite aux incendies qui ont ravagé le pays ces dernières semaines, l’air est pollué. Plusieurs joueurs et joueuses se sont d’ailleurs plaints de la qualité de l’air durant les qualifications du tournoi. Interrogé à ce sujet, Roger Federer n’a pas manqué de critiquer le manque de communication des organisateurs.

«Ça n'a pas l'air bon»

« Je pense que la communication est capitale de la part d'un tournoi envers les gens, les médias, les fans, les joueurs, parce qu'on entend que c'est dangereux d'être dehors, qu'il faut laisser les animaux domestiques à l'intérieur, fermer les fenêtres. On nous appelle pour aller sur le court, et là on voit la brume et tout, ça n'a pas l'air bon. Où en est-on avec le seuil pour savoir si on joue ou pas ? Qu'est-ce que je peux faire ? Je peux aller dans leur bureau, leur parler. Je suis allé les voir le premier jour où c'était mauvais, le mardi, et le jour suivant quand c'était toujours mauvais. Je leur ai dit : ‘’Écoutez, je pense vraiment que la communication est capitale pour nous tous, pour tout le monde’’. Il faut en faire plus parce que j'ai l'impression que je n'ai pas eu assez d'informations », confie-t-il en conférence de presse.

Articles liés