Accès direct au contenu

  1. 0h00 Mercato - PSG : Neymar est déjà attendu dans un grand club étranger
  2. 23h45 PSG : Pas encore arrivée, Galtier se fait déjà fracasser
  3. 23h35 Wimbledon : Djokovic exclu de l'US Open ? Il s'énerve
  4. 23h30 PSG : Real Madrid, Ballon d'Or... Cette révélation improbable sur Sergio Ramos
  5. 23h15 Transferts - PSG : Une star du FC Barcelone échappe à Luis Campos
Tennis

Tennis : Les confidences du clan Medvedev sur Wimbledon !

En raison du contexte actuel en Russie et en Ukraine, Wimbledon a pris une décision fracassante, interdisant ainsi la participation des joueurs et joueuses russes et biélorusses. De quoi alors plomber Daniil Medvedev qui ne pourra pas être à Londres pour disputer le tournoi du Grand Chelem sur herbe. Une affaire évoquée par l’entraîneur de l’actuel numéro 2 mondial.

En pleine Roland-Garros, la prochaine édition de Wimbledon fait déjà énormément parler et suscite une vive polémique. En effet, le Grand Chelem londonien a pris la décision de ne pas autoriser la participation des joueurs et joueuses russes et biélorusses étant donné la guerre en Ukraine menée par la Russie. Un choix qui ne manque pas de faire réagir sur le circuit et forcément, plusieurs joueurs vont en faire les frais. Cela sera notamment le cas de Daniil Medvedev. Le Russe, numéro 2 mondial, ne pourra donc pas participer à Wimbledon cette année. 

« La situation est hyper regrettable »

A l’occasion d’un entretien accordé à L’Equipe, Gilles Cervara, entraîneur de Daniil Medvedev, s’est prononcé sur cette polémique concernant Wimbledon. « Je n'interfère pas là-dedans. La situation est hyper regrettable. Le monde est pris dans un tourment sur lequel personne n'a prise. Chaque phrase sur ces sujets est délicate parce qu'on ne sait pas comment elle va être interprétée. Les histoires que j'entends par rapport aux différentes nationalités, c'est terrible. Celui qui en a le mieux parlé, c'est Novak (Djokovic), quand il a dit que c'était une situation perdant-perdant pour tout le monde. Ça résume au mieux la situation. (…) Medvedev est-il perturbé ? C'est perturbant et il fait face à ça. Ce qui est délicat, ce n'est pas tant l'aspect sportif. OK, il n'y a pas Wimbledon, c'est regrettable, je pense que ce n'était pas une bonne décision, mais c'est fait. OK, il n'y aura pas de Grand Chelem, il fera trois tournois sur gazon avant. et on fera en sorte qu'il les remporte les trois pour qu'il ait le plus de points possibles. Pour le reste, on s'est fait à cette idée-là et on s'adapte. Après, sur l'aspect politique et personnel, c'est délicat. Il a de la famille en Russie, c'est délicat pour lui. Mais je ne parlerai pas pour lui de ça », a-t-il ainsi alors que Medvedev ne pourra donc pas être présent à Londres. 

Articles liés