Tennis : Le dernier tombeur de Federer lui livre un énorme hommage
Jules Kutos-Bertin
-
Journaliste
Tout petit, je m’étais promis d’avoir un métier en accord avec le football. Très vite, j’ai pris conscience que mes pieds ne suffiraient pas pour m’emmener là où je le voulais alors le journalisme est devenu une évidence.

Après un dernier match en double aux côtés de Rafael Nadal, Roger Federer a officiellement pris sa retraite. Hubert Hurkacz, le dernier joueur à l’avoir affronté en simple, se souvient parfaitement de sa victoire contre le Suisse. Plus d’un an après, le Polonais aurait tout de même changé quelques paramètres dans ce match.

Une page gigantesque du tennis vient de se refermer. Après 20 ans passés sur les courts, Roger Federer vient de jouer le dernier match de sa carrière sur le circuit ATP. Au-delà des innombrables titres qu’il a remportés, le Suisse laissera derrière lui une trace immense tellement il a impacté ce sport. Federer, c’est le joueur qui était à domicile partout où il jouait. Mais à 41 ans, ses blessures à répétition ont fini par avoir raison de lui.

Hurkacz aura été son dernier adversaire

Hubert Hurkacz restera donc le dernier joueur à avoir affronté Roger Federer en simple, c’était à Wimbledon en 2021. « C'est déjà très spécial d'avoir eu l'occasion de jouer deux fois contre lui. À Indian Wells, en 2019 (défaite 6-4, 6-4) puis à Wimbledon l'an dernier. C'était sur le Centre Court, bondé, et sur gazon, bien sûr. Je n'oublierai jamais ce moment. Il a tellement donné à ce sport, inspiré tant de personnes, sur un court de tennis comme en dehors. Tout ce qu'il a fait, c'est incroyable. En sortant du court, l'an passé, on n'évoquait pas du tout le fait que ça puisse être son dernier match (de simple) avec mon équipe ; d'autant que j'étais encore dans mon tournoi et surtout focalisé sur ça », reconnaît le Polonais dans des propos relayés par L’Equipe

« Si on pouvait changer ça, pourquoi pas un tie-break au cinquième »

A cet instant, Hurkacz était loin d’imaginer qu’il serait le dernier… « Je pensais qu'il allait rejouer, et beaucoup de matches, en tout cas je l'espérais. Est-ce que je raconterai à mes petits-enfants que le point d'orgue de ma carrière a été d'être le dernier à battre Roger Federer ? (rire) J'espère encore accomplir des trucs pas mal ! Mais Roger, oui, c'était mon idole quand j'étais enfant et avoir eu la chance de me retrouver face à lui reste fantastique. Qu'on ait fini sur un 6-0 ? Franchement, le score n'a pas vraiment d'importance, mais, oui, si on pouvait changer ça, pourquoi pas un tie-break au cinquième », plaisante tout de même le numéro 10 mondial.

Articles liés