Accès direct au contenu

Rugby

Rugby - XV de France : Brunel avoue avoir vécu deux années «difficiles»...

Jacques Brunel est revenu sur son passage à la tête du XV de France, qu’il a quitté au terme de la dernière Coupe du monde. 

Voilà presque un an que Jacques Brunel a tiré sa révérence, laissant sa place à Fabien Galthié et son changement radical. Cela s’est terminé sur quart de finale de Coupe du monde perdu sur le fil, face au Pays de Galles (20-19), qui aurait pu faire quasiment oublier toutes les années de galère qui l’ont précédé. Car Brunel n’a pas vraiment vécu des années tranquilles, au poste de sélectionneur du XV de France. Il a même été très critiqué ! Pour son jeu, sa gestion, mais également pour ses relations très proches avec Bernard Laporte, président de la FFR, Qui ne fait pas vraiment l’unanimité. 

« Mes deux années à la tête du XV de France ? Elles ont été un peu difficiles » 

Lors d’un long entretien accordé à Midi Olympique, Jacques Brunel est revenu sur les deux années passées à la tête du XV de France. « Elles ont été un peu difficiles. En fait, il y eut deux problématiques. D’abord, les choix étaient trop limités à certains postes : il y avait trop peu de joueurs au poste de pilier droit, troisième ligne centre ou arrière. Les étrangers monopolisaient ces positions-là et, dieu merci, on a aujourd’hui retrouvé la raison par rapport au recrutement hors de nos frontières » a expliqué Brunel. « Ensuite, et c’est la discussion que j’ai eue avec mon successeur, il me fut très difficile de maintenir une stabilité dans l’équipe et notamment au niveau de la charnière. Pour différentes raisons, les blessures en font partie, je n’ai jamais pu maintenir la même ».