Accès direct au contenu

Sous pression

Toulon va-t-il sombrer face au Racing-Métro ?

Après la défaite face à Biarritz en finale de l’Amlin Cup (21-18, Toulon affronte ce samedi (21h) le Racing-Métro en match de barrage du Top 14 à Mayol. Les Toulonnais vont-il rebondir ?

Toulon vient de vivre une nouvelle désillusion. Comme en 2010, le RCT s’est incliné en finale de l’Amlin Cup devant Biarritz (21-18). Auront-ils les ressources pour aller décrocher le bouclier de Brennus et offrir un titre à leurs supporters, vingt ans après le dernier ? Les joueurs toulonnais y croient malgré la frustration, comme l’a affirmé Steffon Armitage après la défaite : « Je suis certain qu’on va rebondir. » Idem pour le président Mourad Boudjellal : « Il nous manque une expérience collective. On apprend et je pense que nous ne reproduirons pas les mêmes erreurs. » L’entraîneur des arrières Pierre Mignoni est lui plus mesuré : « Quand tu perds une finale comme ça, ce n’est jamais bon. Il faut avancer et relativiser cet événement et passer à autre chose. Il faut faire un bilan sans se mettre la tête à l’envers. Les joueurs ont une deuxième chance avec le barrage. »

Lombard : « Tout peux arriver »
Sauf que c’est le Racing-Métro qui se présente à Mayol. « Le Racing a connu une période de flottement. Mais ils sont effrayants dans la mesure où tu sens qu'ils sont encore loin de leur puissance et de leur efficacité maximale juge Thomas Lombard. Quand tu prends les individualités de cette équipe, tu n'es jamais à l'abri d'un exploit de Hernandez ou d'un drop de 55m de Steyn, tout peut arriver avec eux. La seule chose qui n'arrivera pas, c'est qu'ils ne se manqueront pas. S'ils arrivent à passer la vitesse supérieure, ils seront très dangereux. » Toulon et Bernard Laporte sont prévenus.