Accès direct au contenu

Omnisport

Patrice Bégay (Bpifrance) :«Nous voulons être la banque prophétique qui transforme entrepreneurs et sportifs de compétents en ultra ambitieux»

Acteur incontournable du développement du sport français, tant sur la partie financement des entrepreneurs qu’au niveau de la mise en relation clubs/entreprises, Bpifrance ne cesse de grandir et de faire pousser son réseau de clubs partenaires depuis trois ans. Et pour Patrice Bégay, Directeur exécutif communication et Bpifrance Excellence, la banque d’investissement n’a pas fini de surprendre…

Lorsqu’on voit la présence de Bpifrance dans toutes les régions de France depuis plusieurs années, que ce soit dans le secteur bancaire comme dans le développement du sport, au cœur des territoires, on ne peut que dresser un bilan positif de votre action…
Nous sommes très satisfait, oui (sourire). Du travail accompli et de celui qui reste à accomplir. Bpifrance est plus que jamais « client centric », avec cette volonté de dire : « l’aventure, c’est la France ». Donc nous sommes au contact de ceux qui font cette France, afin d’être ce réseau social d’entrepreneurs avec une banque autour, si précieux permettant de mieux servir l’avenir. Nous voulons accompagner ceux qui ont la niaque vers l’atteinte et le dépassement de leurs objectifs, qu’ils soient entrepreneurs ou dirigeants d’un club car pour moi un entrepreneur est un sportif de très haut niveau.

Plus que jamais, sport et entreprise s’appuient sur un socle commun. C’est une certitude portée par Bpifrance depuis toujours ?
Nous sommes persuadés que le monde de l’entreprise et celui du sport fonctionnent sur un même modèle, avec les mêmes valeurs. Nous le constatons chaque week-end, lorsque nous allons sur le terrain, avec les entreprises du réseau Bpifrance Excellence, qui viennent avec nous au cœur des clubs. Notre rôle est d’abord de les mettre en relation. Être la banque de la croissance, du développement de la mixité, des grands mouvements sociaux. Être la banque du digital, de la transition écologique, être là où on ne nous attend pas, garder ce côté « contre-culture ». Voilà nos objectifs pour la suite !

« Nous voulons que les start-up du sport deviennent des ETI »

Et pour cela, vous avez redéfini les contours de votre réseau de clubs partenaires ?
Oui, car nous avons souhaité aller plus loin dans l’approche des clubs que nous accompagnons. Certains projets émergent avec des valeurs communes aux nôtres et nous voulions à tout prix prendre part à leur fabuleuse aventure. Ces clubs sont ambitieux, comme le sont les entreprises. Nous voulons être la banque prophétique qui permet de passer de la compétence à l’ultra-performance. Pour être cette banque activiste, nous travaillons depuis trois ans autour d’un réseau de clubs, de sports collectifs. Et nous voulons que les start-up du sport deviennent des ETI. Je pense par exemple à Blagnac, autour de mon ami Frédéric Michalak qui met en place quelque chose de formidable en Occitanie et du président Benoît Trey.

Quels sont les autres nouveaux partenaires du réseau ?
En Nouvelle Aquitaine, nous accueillons le Limoges Hand 87 et son président, Alain Aubard. Ils ont l’ambition de monter en Pro League et nous voulons les accompagner dans ce grand défi. En Bretagne, sous l’impulsion de Vincent Guyomard, le projet du RMH nous a séduits. Le club de handball féminin évolue aussi en deuxième division et veut se développer. Dans les Hauts de France, deux nouveaux clubs nous rejoignent : le Tourcoing Volley Ball de Vincent Royer (directeur de la transformation du groupe Kiloutou) et l’ESSM Le Portel, qui est un peu l’ASSE du Basket, avec Yann Rivoal. C’est une région où il n’est pas toujours évident de trouver des partenaires, Bpifrance va grandement les aider, comme nous l’avons fait avec les footballeurs d’Amiens, que nous avons accompagné en Ligue 1, pour le plus grand bonheur de Bernard Joanin qui vient d’intervenir avec moi devant 150 chefs d’entreprise. En Île de France, nous reconduisons nos partenariats avec l’US Ivry en handball, le Paris FC en football masculin/féminin, Nanterre 92 double champion d’Europe en basket, et nous avons signé avec le club féminin d’Issy Paris Handball. Dans le Grand Est, le club de Patrick Crety, pensionnaire de première division féminin en basket : FCBA (Charleville Mézières) nous rejoint. Du côté de l’Auvergne Rhône Alpes, nous sommes ravis d’accueillir les Bruleurs de Loups de Grenoble., club cher au président, Jacques Reboh, lui-même entrepreneur. Le contact a été évident entre nous. Sur la région PACA, le club du Pays d’Aix Venelles (Volley féminin) et son président Bernard Soulas qui souhaitait depuis plusieurs saisons monter ce partenariat également. En Guadeloupe, nous sommes présents aux côtés du club de foot de l’USR depuis le mois de janvier dernier. Dans le Centre Val de Loire, le Bourges Basket de Pierre Fosset fleuron du basket féminin sur la scène internationale fait partie également de nos clubs pour la saison 2017-2018. Tout comme La Roche-sur-Yon Basket, dans les Pays de la Loire, avec son président Philippe Provost qui vient d’accéder à la première division féminine. 12 nouveaux clubs partenaires pour un réseau qui compte désormais 40 maisons du sport français que nous sommes très fiers d’accompagner !

Tous à la 3e édition de Bpifrance Inno Generation

Le prochain grand rendez-vous de Bpifrance, toujours très attendu par les entrepreneurs et le monde du sport, est pour le 12 octobre prochain. A l’AccorHotels Arena Paris, des milliers de chefs d’entreprise vont pouvoir assister aux conférences et aux différents ateliers proposés par la banque d’investissement. Patrice Bégay, notamment, animera l’atelier sur la transformation de la communication. Du côté des intervenants, un casting de rêve vous attend : Xavier Niel (Free), Jean-Paul Agon (Loréal), Michel-Edouard Leclerc (Leclerc), Bertrand Picard (Solar Impulse), Patrice Caine (Thalès) ou encore Jean-Charles Decaux (JC Decaux).

Bpifrance Inno Generation, c'est aussi :
> 120 ateliers et conférences
> Des rendez-vous business pour développer le réseau de tous les entrepreneurs présents de toutes les régions de France
> 60 campus pour accélérer le développement des entrepreneurs à l'international
> Un concert de la positive génération ! Ces entrepreneurs de la chanson française qui s'internationalisent et qui innovent comme Jain, Breakboat et Penelopes.

Jain en concert !


Pour terminer cette journée incroyable, Bpifrance proposera un concert avec des artistes d’exception. Le phénomène de la chanson française, Jain, a répondu présente et sera sur la scène du BIG pour plusieurs chansons de son album, plusieurs fois nommés aux victoires de la musique, « Zanaka ». Breakboat et Penelopes seront également de la partie !

Pour tout savoir sur la 3e édition de Bpifrance Inno Génération, cliquez sur l'image !

Articles liés