Accès direct au contenu

Handball

Handball - Mondial : La méfiance du bras droit de Didier Dinart avant le Danemark !

Guillaume Gille, entraîneur adjoint de l’équipe de France de handball, admet que cette demi-finale du Championnat du monde face au Danemark ne sera pas une partie de plaisir.

C’est le Jour J pour l’équipe de France de handball. Les Bleus doivent se débarrasser du Danemark ce vendredi après-midi (17j30) pour valider leur ticket pour la finale du Championnat du monde, mais les coéquipiers de Mikkel Hansen représentent un véritable épouvantail, eux qui pourront compter sur un public acquis à leur cause. Dans des déclarations relayées par Ouest-France, Guillaume Gille, adjoint de Didier Dinart, admet que les Danois restent un gros morceau.

« Une sorte de machine, qui, quand elle se met en route, est très compliquée à arrêter »

« Cette équipe a un côté implacable, c’est une sorte de machine, qui, quand elle se met en route, est très compliquée à arrêter. Ce sont d’excellents shooteurs, n’importe où sur le terrain. Nous, il faudra qu’on leur oppose une dimension physique qui soit importante pour les emmener dans des situations où ils sont un peu moins efficaces, où ils ont des décisions à prendre en moins de temps. Et une fois que cette équipe-là perd un peu le fil, elle peut douter. Et puis, on a chez nous beaucoup d’atouts à faire valoir. L’idée, c’est donc de rendre une copie un peu plus régulière, conforme à ce qu’on attend d’une demi-finale de Mondial. On doit être capable d’enrayer cette belle mécanique danoise pour qu’elle perde de sa fluidité, de son aisance technique. Et là, elle sera une équipe battable. L’Allemagne et le Danemark, co-organsiateurs, se sont fait un Mondial aux petits oignons, et c’est tant mieux pour eux. Mais rien n’est écrit dans ce Mondial », confesse Guillaume Gille.

Articles liés