Accès direct au contenu

Omnisport

Athlétisme : L’émotion de Renaud Lavillenie après son nouveau sacre mondial !

Champion du monde du saut à la perche en salle pour la troisième de sa carrière, après 2012 et 2016, Renaud Lavillenie ne boude pas son plaisir.

Désireux de faire un joli coup sur ses Championnats du monde d’athéisme en salleRenaud Lavillenie est arrivé à ses fins. Le recordman du saut à la perche vient d’accrocher le titre ce dimanche après un premier essai réussi à 5,90 mètres. Le Français conserve donc sa couronne devant Sam Kendricks et Piotr Lisek, et rentre encore un peu plus dans l’histoire de sa discipline. Air Lavillenie tient à savourer au micro de RMC, tout en répondant à ses détracteurs.

« Mes larmes ? Je ne les explique pas toutes «

« Mes larmes ? Je ne les explique pas toutes. C'était super intense. C'est la compétition de l'année que j'avais visée. J'avais tous les réglages qui se mettaient en place. Aujourd'hui (ce dimanche), je n'ai pas failli. J'ai réussi à faire tout ce qu'il fallait, même si je garde cette petite frustration du premier saut à 5,90m qui aurait pu tuer le concours. Mais après, j'ai été capable de rester calme et de faire ce qu'il fallait. Un troisième titre, ça fait du bien. Le premier commence à remonter, c'était il y a six ans déjà ! Sur les deux dernières années, il y en a plein qui m'enterraient. Et moi, ça me faisait rire car je savais ce que je valais. Ce n'est pas parce que j'ai 31 ans et demi que c'est fini. Là, je montre aux petits jeunes que c'est loin d'être fini. Quand on voit mes tentatives à 6m, il y a de quoi nourrir de belles ambitions encore. Ça fait vraiment plaisir », confesse Renaud Lavillenie.

Articles liés