Accès direct au contenu

Omnisports

Athlétisme : La Fédération russe monte au créneau après les accusations de dopage

Après les accusations de dopage dont a fait l’objet l’haltérophile Aleksei Lovchev, la Fédération russe a demande ce lundi une contre-enquête.

Les scandales de dopage qui ont frappé le sport russe ne cessent de prendre de l’ampleur. Plusieurs grands champions licenciés auprès de la Fédération russe ont été suspendus. Les sanctions ont été variables, allant de longues mises à l’écart comprises entre les huit et les dix ans à des plus petites suspensions. Mais c’est l’image d’un pays qui a été salie encore une fois, avec la nouvelle suspension de l’haltérophile Aleksei Lovchev.

La Fédé demande une contre-enquête pour Lovchev

Par la voix de son vice-président, la Fédération russe d’haltérophilie a tenu à défendre Aleksei Lovchev et a demandé une contre-enquête à la Fédération internationale d’haltérophilie. « Nous avons envoyé à l'IWF une demande de renseignements à propos de l'échantillon B de Lovchev ainsi qu'une enquête indépendante » a expliqué Alexander Petrov, d’après des propos rapportés par Le Figaro. « L'IWF va proposer un jour pour l'audience au comité anti-dopage de la Fédération tandis qu'un laboratoire de Montréal va analyser l'échantillon B ». Le Russe avait été contrôlé positif après son record du monde de l’épaulé-jeté, en soulevant 264 kg. Renaud Lavillenie s’était récemment emporté, après les nombreuses affaires de dopage, à quelques mois des Jeux Olympiques 2016.

Articles liés