Accès direct au contenu

  1. 18h10 Mercato - OM : Longoria lâche l'affaire pour ce successeur de Kamara
  2. 18h00 Mercato - PSG : Le Barça prévient le Qatar pour le gros coup Cristiano Ronaldo
  3. 17h45 Mercato : PSG, Barcelone... Nouveau rebondissement pour le transfert de Frenkie De Jong
  4. 17h30 Girondins de Bordeaux : Lopez se défend après la chute du club et contre-attaque
  5. 17h15 Mercato : L’OM jette un gros coup de froid sur le dossier Mertens
Formule 1

Formule 1 : L'énorme sortie d'Alonso sur la situation d'Hamilton !

Alors que Lewis Hamilton connaît un début de saison très poussif, Fernando Alonso a commenté la situation de son ancien coéquipier rappelant qu'on ne pouvait pas toujours avoir la meilleure monoplace.

Le retour à la réalité est assez violent pour Lewis Hamilton. En effet, après avoir été au volant de la meilleure monoplace depuis 2014, le Britannique dispose d'une Mercedes moins bien née que les précédentes voiture de la marque allemande. Par conséquent, Lewis Hamilton est en grande difficulté depuis le début de saison, au point que son nouveau coéquipier, George Russell soit déjà plus performant. Il faut dire qu'avec Williams, Russell s'est habitué à se battre au volant d'une monoplace loin de celles des leaders, pendant que Lewis Hamilton avait pris goût à piloter une voiture quasi-parfaite. Invité à commenter la situation de son ancien coéquipier chez McLarenFernando Alonso compare avec sa situation, rappelant que chez Renault, lors de l'obtention de ses deux titres mondiaux en 2005 et 2006, il disposait de la meilleure monoplace du plateau avant de devoir se battre avec des voitures moins véloces.

«Alors, ouais - bienvenue dans mon monde !»

« C’est la nature de notre sport. Parfois, vous avez une meilleure voiture, parfois vous n’avez pas une si bonne voiture et vous devez toujours vous battre et faire des progrès. Cette année, on voit que le pilote est très important en F1 mais pas crucial. Lewis conduit aussi bien qu’au cours des huit dernières années, j’en suis persuadé. Il dominait le sport et battait tous les records, avec 100 et quelques pole positions. Et maintenant, quand il fait un méga tour - comme il le dit - il a une seconde de retard. Alors, ouais - bienvenue dans mon monde ! Ce ne sera jamais un sport équitable en termes de chiffres. C’est un sport d’équipe plus que tout et nous avons tendance à l’oublier, surtout quand nous avons du succès. Nous sommes si heureux de ce que nous réalisons que même si nous essayons de partager avec l’équipe, tous les gros titres sont pour le pilote. Cela m’est arrivé lorsque j’ai remporté mes deux championnats [en 2005 et 2006 avec Renault F1]. Je battais Michael Schumacher. C’était un gros truc, mais ma voiture était plus fiable à cette époque et avait de très bonnes performances et je pouvais louer ça autant que je le pouvais, les gros titres étaient toujours pour le pilote. Et avec Lewis c’est pareil. Avoir plus de 100 pole positions en F1 est quelque chose d’impensable. Vous devez avoir la meilleure voiture et le meilleur package pendant de très nombreuses années », assure Fernando Alonso dans des propos rapportés par Nextgen-auto.com.

Articles liés